Crédit photo en-tête de page : SNCF

Le PC Voyageurs

Afin de superviser les conditions de sortie de confinement et de garantir la sécurité des voyageurs, la SNCF a mis en place un dispositif nouveau, le PC Voyageurs. Opérationnel depuis le lundi 11 mai et ouvert chaque jour de 6h à 20h, il est à découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 1 min.

Agir en cas de sur-affluence

Le PC Voyageurs s'appuie sur une cellule de suivi de l'affluence dans les trains et dans les gares, créée pour l'occasion. Cette cellule, composée de cinq personnes, dispose d'un réseau d'une trentaine d'agents au sein des différentes activités de SNCF Voyageurs et au sein de SNCF Gares & Connexions, qui lui transmettent en temps réel ou quasi-réel les informations sur la fréquentation collectées sur le terrain. Si le nombre de voyageurs est trop important, la cellule donne l'alerte afin que des mesures opérationnelles de régulation des flux ou d'adaptation des plans de transport puissent être prises. Certaines ont déjà été mises en oeuvre:

  • renforcement de l’offre sur certaines lignes aux heures de pointe (RER B nord notamment) ;
  • mise en place des filtrages dans certaines gares (sur les parties nord des RER B et D par exemple) ;
  • renforcement de la communication sur les gestes barrières ou sur la nécessité de se munir d'une attestation de l’employeur en heure de pointe en Île-de-France ;
  • indication sur les applis d’information voyageur des trains à risque de sur-affluence.

«Norme COVID»

Pour que la cellule «affluence» du PC Voyageurs puisse remplir sa mission, un bilan précis de l’affluence dans tous les trains circulant sur le territoire national a été réalisé en amont de la reprise avec l’aide des services d’analyse et des structures opérationnelles des activités de SNCF Voyageurs. Une «norme Covid» a ensuite été définie pour chaque type de train à partir des plans des matériels roulants afin de calculer le nombre de voyageurs admissibles dans chaque rame pour respecter les règles de distanciation physique entre les voyageurs.

Différentes méthodes de comptage

Pour comparer la fréquentation à la «norme Covid», des méthodes différentes s'appliquent en fonction du type de train. Pour les trains à réservation obligatoire, TGV et Intercités, on dispose à l'avance d'informations sur la fréquentation prévue. Le nombre de voyageurs est ensuite vérifié au moment de l'embarquement. Pour les Transilien et les TER, des trains dits «sensibles», car présentant un risque de sur-affluence, ont été pré-identifiés. Pour Transilien, la vérification de la fréquentation réelle s'effectue alors par comptages automatiques réalisés par des cellules photo-électriques placées au-dessus des portes de certains types de matériel roulant, et par près de 200 agents «sentinelles» placés sur les quais d'une quarantaine de gares repères. Pour TER, un contrôleur est présent à bord des trains «sensibles» et compte les voyageurs, et 350 agents «sentinelles» sont déployés dans 141 gares. 

Par ailleurs, un dispositif de comptabilisation en continu du nombre de personnes présentes dans les 265 principales gares françaises a été mis en place. S'appuyant sur un réseau de capteurs, il permet d’évaluer très précisément et de manière anonymisée la densité de personnes au m2 dans les espaces ouverts au public. Il s'agit de l'adaptation d'un système créé par SNCF Gares & Connexions pour l'analyse des usages et de la fréquentation des gares, ainsi que la planification des travaux.

Le PC Voyageurs, qui reçoit ces données quantitatives et qualitatives, s'appuie également sur les images transmises par 9 300 caméras déployées en Île-de-France.

Vidéo : Le PC Voyageurs