Crédit photo en-tête de page : Maxime Huriez

Le plan de continuité des opérations de SNCF Gares & Connexions

Depuis le début de la crise sanitaire, SNCF Gares & Connexions a mis en place des mesures afin d’assurer la sécurité des salariés tout en garantissant le maintien des activités essentielles de transport et la préservation de ses installations.

Mis à jour le

Lecture 4 min.

Avec les mesures de confinement décidées par les pouvoirs publics, la fréquentation des trains a fortement baissé, conduisant les activités de SNCF Voyageurs à adapter leurs plans de transport. Dans ce contexte, SNCF Gares & Connexions a modifié l’organisation du travail de ses équipes afin de limiter les risques de propagation du Covid-19. Les conditions d’exploitation ont également été revues, alors que partout en France des gares sont fermées ou en service restreint.

Situations inédites

Comme lors de travaux, de manifestations ou d’incidents, les différentes opérations nécessaires à la fermeture en bon ordre des gares ont été menées à bien : assurer une bonne information des voyageurs, aviser les prestataires intervenants dans les gares, mettre les batteries de différents appareils en charge ou en sûreté etc. Les circonstances de crise sanitaire ont néanmoins donné lieu à des situations jamais vues jusqu’à présent. «Ce qui est inédit, c’est la rapidité avec laquelle nous avons dû fermer tout ou partie d’un grand nombre de gares, dont certaines très importantes, ainsi que les commerces, pour une longue durée», témoigne Thierry Jacquinod, directeur territorial des gares Grand Sud. 

Illustration en gare d’Aix-en –Provence TGV, complètement fermée pour la première fois : «Le mardi 31 mars, après deux semaines de confinement, TGV a fait le constat que le trafic de la gare était au plus bas et a souhaité reporter l’ensemble des voyageurs sur Marseille. L’arrêt de la desserte est alors décidé pour le jeudi 2 avril au soir. Dès le 1er avril, des discussions s’instaurent avec les autorités organisatrices de mobilité (Métropole et Région), avec EFFIA qui gère le parking ainsi qu’avec les loueurs de voitures, en vue de réduire l’activité de transport. La gare ferme le samedi soir après suppression des dessertes par autocar et une procédure de rendez-vous est mise en place jusqu’à nouvel ordre pour permettre l’accès aux véhicules restés sur les parkings».

Le fonctionnement des gares ouvertes adapté

Dans les gares restées ouvertes, SNCF Gares & Connexions a modifié l’organisation de ses opérations afin d’assurer la continuité d’un service restreint et le respect des gestes barrières. Dans certaines grandes gares disposant de centres opérationnels exploitation gare (COEG), des missions ont été mutualisées afin de limiter le nombre d’agents sur le terrain. Par exemple, les mêmes agents assurent les missions d’opérateur Information Voyageur (OIV) et de gestionnaire de plateforme. 

Les prestations indispensables au fonctionnement des gares en matière de sûreté, de sécurité incendie ou de nettoyage, ont été adaptées aux circonstances. «Les opérations de nettoyage ont par exemple été rendues plus régulières et plus fréquentes dans nos locaux de travail, mais aussi dans ceux de nos partenaires transporteurs ou des occupants divers qui en ont fait la demande, rapporte Patrice Lucciardi, directeur territorial des gares Nord Parisiennes. En parallèle, certaines prestations (objets trouvés, consignes, avitaillement des commerces etc.) ont été suspendues pour s’adapter à la fréquentation de la gare et pour limiter les interactions sociales».

Seuls les travaux indispensables se poursuivent

Depuis le début de la crise sanitaire, SNCF Gares & Connexions est focalisé sur la continuité des chantiers nécessaires ou essentiels au fonctionnement des gares, notamment celles qui sont encore ouvertes. Il s’agit pour la plupart d’interventions et petits travaux de maintenance curative, ou encore des interventions de dépannage. Les équipes des Agences bâtiment énergie (ABE), en charge du pilotage de la maintenance et des travaux courants, se sont ainsi organisées pour assurer un service réduit, mais indispensable. Il s’agit en effet de préserver le patrimoine que constituent les gares.

Au sein de l’ABE Nord-Pas-de-Calais, un système d’astreinte hebdomadaire mobilisant quatre agents est par exemple en vigueur. Les équipes réalisent principalement des interventions sur les disjoncteurs électriques ou à la suite de dégradations des bâtiments. Agnès Moutet-Lamy, Directrice Territoriale des Gares Hauts-de-France Normandie : «Ce qui change en période de confinement c’est la réactivité dont doivent faire preuve les agents d’astreinte pour mettre en sécurité les installations avant que les entreprises de maintenance ne puissent intervenir, parfois plusieurs jours après la panne». 

Même si la plus grande majorité des 3 000 chantiers est arrêtée à date, SNCF Gares & Connexions continue à faire avancer les projets dans la partie étude et programmation, les équipes réalisant ces tâches en télétravail. Par ailleurs, lorsque des chantiers se poursuivent en gare, les équipes de SNCF Gares & Connexions, sont particulièrement attentives, avec les entreprises réalisant les travaux, au respect des gestes barrières(distance de sécurité, nettoyage des mains…). 

Marlène Dolveck, directrice générale de SNCF Gares & Connexions : «J’ai envie de remercier les équipes opérationnelles qui se mobilisent dans les COEG, en tenant les astreintes bâtiment énergie, en maintenant la disponibilité des équipements et en veillant à la sécurité de tous, pour assurer les missions indispensables au service public ferroviaire dans nos gares. Ces jours que nous vivons sont emprunts de solidarité et témoignent de l’engagement exceptionnel de notre entreprise. Je tiens à exprimer à tous les agents de SNCF Gares & Connexions, mon immense fierté, mon soutien, ma reconnaissance, et vous dire de bien prendre soin de vous et de vos proches».