Crédit photo en-tête de page : Thibaud Moritz/Andia.fr

Le logement social pour les étudiants et jeunes actifs ?

En 2018, 67% de jeunes interrogés* ont indiqué avoir rencontré des difficultés à trouver un logement, en raison notamment d’un loyer trop élevé, d’une offre d’hébergement insuffisante ou inadaptée, d’un dossier de candidature rejeté... Alors que la rentrée 2019 s’annonce tout aussi complexe, ICF Habitat, la filiale logement de SNCF Immobilier, rappelle que le parc social est également accessible à ces publics spécifiques et leur donne des clés pour décrocher leur nouveau "chez-soi".

*Enquête Diplomeo "Parole aux jeunes", portant sur un panel de jeunes en recherche de logement (novembre 2018).

Publié le

En raison de revenus limités, d’une mobilité forte qui peut inquiéter les propriétaires ou encore d’une situation souvent perçue comme "instable", trouver son "chez-soi" pour des étudiants ou des jeunes actifs est souvent un chemin parsemé d’obstacles. Alors que les associations alertent sur l’augmentation du coût de la vie étudiante, avec un budget logement estimé en hausse de 2,97%, soit près de 2,5 fois l’inflation*, ICF Habitat, acteur majeur du logement en France, rappelle que le logement social est une solution adaptée aux jeunes, qu’ils soient étudiants ou jeunes actifs. ICF Habitat propose en effet une offre diversifiée - logement social, à loyer intermédiaire ou libre - qui correspond aux besoins de différents publics (familles, séniors, jeunes, personnes fragiles…). Ainsi, pour les jeunes, ICF Habitat dispose, au-delà du patrimoine "classique", de résidences sur-mesure, situées à proximité des lieux d’études et des bassins d’emploi, adaptées aux différentes ressources et dotées de services et d’espaces partagés (salles de sport, cuisines et laveries partagées, espaces de co-working…). Pour ces logements spécifiques, ICF Habitat s’appuie sur l’expertise d’associations gestionnaires partenaires, telles que Parme, l’ALTJ ou encore Arpej, qui ont le savoir-faire et l’expérience du logement meublé temporaire.

*Enquête UNEF sur le coût de la vie étudiante 2019 (août 2019)

"Ce n’est pas parce qu’un logement est temporaire, qu’il ne doit pas être innovant" Romain Dubois, DG ICF Habitat

"Les étudiants et les jeunes actifs sont confrontés à de fortes difficultés pour se loger, du fait de la spécificité de leur situation personnelle. Ils doivent faire l’objet d’une prise en charge et d’une attention particulières de notre part. C’est aussi là notre mission d’intérêt général et c’est pourquoi ICF Habitat a inscrit dans ses principes d’action, l’accélération de la production de logements à destination de ces publics. Et ce n’est pas parce qu’un logement est temporaire, qu’il ne doit pas être innovant ! Nous nous attachons à en faire des lieux de vie adaptés à leurs usages et besoins, et à en confier la gestion à des partenaires experts de ces publics, au fait de leurs préoccupations", souligne Romain Dubois, directeur général du groupe ICF Habitat.

Des loyers "tout compris"

Ces résidences se caractérisent d’abord par une localisation adaptée au public : à proximité des lieux d’études et des bassins d’emplois, au cœur des centres urbains et de quartiers dynamiques, proches des transports en communs, etc.

Les logements sont entièrement équipés et proposent des services répondant aux besoins spécifiques de ces publics : collectifs, espaces de coworking, salles de jeux ou de sport et espaces extérieurs aménagés.

Les baux proposés sont flexibles, avec une durée sur-mesure, et les préavis réduits s’adaptent aux contraintes universitaires et professionnelles de chacun.

Les loyers de ces logements sont "tout compris" : eau, électricité, chauffage, internet, mais aussi entretien de la résidence, taxe d’ordure ménagère, surveillance, gardiennage le cas échéant.

Zoom sur la résidence étudiante Camille Sée à Saint-Denis, quartier Néaucité

  • 164 studios équipés et meublés
  • Salle de sport et espace de co-working
  • Gestionnaire : Arpej
  • À proximité de l’Université Paris 

En savoir plus

Zoom sur la résidence mixte Les Acacias à Bordeaux

  • 220 logements équipés et meublés
  • Laverie en libre-service, salle polyvalente, cyberespace, salle de remise en forme, salle de jeux, local à vélo parking extérieur et espace extérieurs aménagés
  • Présence d’un responsable de site
  • Gestionnaire : Parme
  • À proximité de l’IFAG, EPSI, Université de Bordeaux…

En savoir plus

Comment postuler ?

La demande de logement social dans les résidences meublées temporaires se fait directement sur le site internet des gestionnaires partenaires (Arpej, Parme, ALJT). Il suffit de choisir une résidence, remplir le formulaire et fournir les justificatifs demandés. La candidature est ensuite étudiée par le gestionnaire en charge de la résidence demandée.