Publié le

Lutte anti-fraude : 300 000 voyageurs contrôlés à Paris

Plus de 3 300 PV ont été dressés le 23 octobre pendant une vaste opération de lutte anti-fraude qui a eu lieu entre 15h et 18h, dans 6 grandes gares parisiennes.

Près de 550 agents, contrôleurs et Suge, étaient mobilisés pour bloquer les accès aux quais des trains de banlieue dans les gares de Montparnasse, Paris-Est, Paris-Lyon, Saint-Lazare, Paris-Austerlitz et Paris-Nord. Cette dernière était en première ligne avec 180 agents positionnés sur les 14 points d’entrée et de sortie de la gare.

Cette opération prend place dans un plan plus vaste de lutte contre la fraude. L’objectif est de diviser par deux le nombre de clients ne passant pas par des portiques d’ici 2019. 49 millions d’euros ont été engagés par Transilien et Ile-de-France Mobilités pour atteindre ce but. Aujourd’hui 45% des gares transiliennes sont équipées de portiques de contrôle automatique (CAB). 14 nouvelles gares seront bientôt munies du même système.

Chaque année, SNCF Transilien comptabilise 63 millions de manque à gagner sur l’Ile-de-France, et 300 millions d’euros à l’échelle du pays.

Télécharger l'infographie ci-dessous (Pdf, français, 260 Ko)