Crédit photo en-tête de page : Qatar Rail

Le premier métro du Qatar inauguré à Doha

La première section du métro de Doha est ouverte au public depuis le 8 mai. L'exploitation et la maintenance du premier réseau de transport ferroviaire urbain du pays, ont été attribuées pour une durée de 20 ans à RKH Qitarat, la filiale commune constituée par RATP Dev, Keolis et Hamad Group1.
Le réseau comprend trois lignes de métro automatiques à Doha, la capitale qatarienne, et quatre lignes de tramway situées dans la ville de Lusail.

Publié le

Le 8 mai 2019, la ligne Rouge Sud du métro de Doha a ouvert ses portes au public. Dans un premier temps, l’exploitation porte sur 13 des 18 stations de la ligne, qui relieront Al Qassar au Sud à Al-Wakrah au Nord. Pour cette première étape de la mise en service, la desserte sera assurée du dimanche au jeudi de 8 h à 23 h.

Ce projet de mobilité partagée de grande ampleur revêt une importance cruciale pour le pays, où 90 % de la population vit actuellement à Doha et dans sa banlieue (soit 2,6 millions de personnes). Le Qatar souhaite rendre la ville de Doha plus attrayante pour les visiteurs et faciliter les déplacements quotidiens de la population tout en préparant la fin de l’ère pétrolière.

Un métro sans conducteur

Le métro de Doha sera entièrement automatique et sans conducteur, et comportera trois lignes (Rouge, Verte et Or), 75 km de voies et 37 stations. Il sera doté de la technologie CBTC (Communications Based Train Control), un système de contrôle automatique basé sur une communication wifi entre les véhicules et les ordinateurs pilotant le trafic. Le réseau de métro, qui devrait être achevé d’ici à 2020, transportera 650 000 passagers par jour.

Le réseau de tramway de Lusail, dont 50% sera souterrain, s’étendra sur 18 km et sera constitué de quatre lignes desservant 25 stations au total. Depuis l'attribution du contrat, RKH Qitarat a embauché près de 1.000 employés et recruté presque autant de sous-traitants.

  • Le tracé de la ligne de métro automatique de Doha (Qatar)