Crédit photo en-tête de page : CAF-SNCF

Le CA de SNCF Mobilités valide la commande de 28 nouveaux trains Intercités à CAF

Le Conseil d’Administration de SNCF Mobilités, réuni ce jeudi 24 octobre, a validé le choix de l’entreprise CAF pour une commande de 28 nouveaux trains Intercités, au terme d’un appel d’offres européen mené par SNCF pour le compte de l’Etat. Baptisées "Confort200", ces toute nouvelles rames automotrices pour la moyenne et longue distance circuleront sur les lignes nationales Paris - Clermont-Ferrand et Paris - Limoges - Toulouse. Le contrat comprend également un maximum de 75 rames en tranches optionnelles, dont 15 pourraient desservir l’axe Bordeaux - Marseille.

Publié le

Cette décision du Conseil d’Administration de SNCF Mobilités est l’aboutissement d’un appel d’offres de commande de trains Intercités, confiée par l’Etat à la SNCF il y a maintenant 18 mois. Cette commande représente un investissement estimé de 700 millions d’euros. L’offre de CAF s’est avérée être la meilleure sur les critères de performance technique, de confort, d’innovation, et de prix.

Un haut niveau de confort et d'équipement intérieur

Les nouvelles rames sont spécialement conçues pour la moyenne et la longue distance sur les lignes dites "classiques" du réseau ferré national. Elles pourront atteindre une vitesse de 200 km/h, et proposeront un haut niveau de confort et d’équipement intérieur : sièges ergonomiques avec soutien lombaire intégré, wi-fi haut débit de dernière génération, prises électriques et port USB, liseuses, tablettes multiples, porte-revues, boîtes à déchets amovibles… Toutes les voitures sont équipées d’écrans TFT double face pour diffusion de l’information
voyageurs en temps réel durant le trajet.

Ces trains permettent un accès en autonomie pour les personnes à mobilité réduite depuis les quais et pour les déplacements à bord. Pouvant accueillir jusqu’à dix vélos, ils disposent également d’un espace logistique permettant d’offrir une restauration ambulante de qualité. Ces automotrices électriques seront mises en circulation à partir de 2023 et remplaceront progressivement les trains Corail et leurs locomotives qui, pour certains, ont plus de 40 ans.

Pour Guillaume Pepy, Président Directeur Général de SNCF Mobilités, "les clients des Paris-Clermont-Ferrand et des Paris-Limoges-Toulouse attendaient ces trains avec impatience. Construits par CAF, ils sont modernes, fiables, confortables et remarquablement équipés pour rendre le voyage plus agréable. C’est un important saut qualitatif du service sur ces lignes vitales d’équilibre du territoire. Cette commande est entièrement financée par l’Etat, autorité organisatrice des trains Intercités, grâce à une convention avec l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France."

Le site de Bagnères-de-Bigorre transformé en campus industriel

Les nouveaux trains Intercités seront fabriqués sur deux sites industriels : Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées et Beasain au Pays basque espagnol. Repris par CAF en 2008, le site de Bagnères-de-Bigorre était autrefois celui de Soulé, une entreprise ferroviaire fondée en 1862. Composé d’une usine moderne et d’un centre de formation, il deviendra un véritable "campus industriel". 11 000 m2 d’ateliers nouveaux seront ainsi construits sur un projet de rénovation total de 20 000 m2. Plus de 30 millions d’euros d’investissements nouveaux seront réalisés à Bagnères-de-Bigorre par CAF. Le constructeur a indiqué que le nombre d’emplois directs passera de 100 à 350 personnes, auxquels s’ajouteront plusieurs centaines d’emplois indirects chez CAF et ses fournisseurs français. Enfin à Paris, SNCF et CAF prévoient la mise en place d’un plateau-projet commun et le recrutement de 40 experts qui viendront renforcer l’équipe d’ingénierie de CAF.

Francis Nakache, Directeur Général de CAF France a déclaré : "Je veux surtout exprimer la très grande fierté de nos équipes, à Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées et au Pays basque espagnol qui vont construire entre ces deux territoires européens voisins un train qui marque un changement d'époque, également par son aspect extérieur et son allure. Nous sommes ravis d'avoir proposé le meilleur train et sommes maintenant impatients de passer à la phase de production. Ce projet marque un renouveau du site industriel historique de Bagnèresde-Bigorre qui va se transformer, s'agrandir, se moderniser et devenir un véritable campus industriel."

Vidéo : Voyagez virtuellement à bord des Confort200