Crédit photo en-tête de page : Jean-Pierre Huber-Goumont

SNCF, la reine des nudges

Inciter sans contrainte les voyageurs à modifier leurs comportements, pour le bien-être de tous, c’est l’objectif du "nudge", un dispositif fondé sur les sciences comportementales. Chez SNCF, les nudges font de plus en plus partie du décor.

Publié le

Dessiner une mouche au fond de la cuvette de toilettes publiques pour inciter les hommes à bien viser ? C’est l’exemple le plus connu d’un nudge mis en place avec succès dans les WC de l’aéroport d’Amsterdam. À la clé : l’amélioration de la propreté d’un espace commun mais aussi… la réduction des coûts liés au nettoyage.  Littéralement  "coup de coude" en anglais, le "nudge" se traduit plutôt par "coup de pouce" en français. Développée par le prix Nobel d'économie 2017 Richard Thaler, cette technique issue de l'économie comportementale se propose d'influencer nos comportements dans notre propre intérêt.

De Transilien à Keolis

Une poubelle qui donne envie d’y jeter ses déchets, des sièges de bus qui poussent à attacher sa ceinture ou encore  un dispositif pour éviter aux voyageurs d’oublier leurs affaires : de Ouigo à Transilien en passant par Keolis et Gares & Connexions, le groupe SNCF est devenu expert en science du nudge. La preuve en images et en chiffres ci-dessous.

Vidéo : Le top 5 des nudges dans le Groupe SNCF

Vidéo : Transilien à la pointe du nudge