Publié le

55% des Européens intéressés par les offres de MaaS

L’Observatoire Société et Consommation et Chronos ont présenté ce jeudi les résultats de la 3ème vague de l’Observatoire des mobilités émergentes réalisée avec le soutien de l'Ademe, Mappy, Keolis et SNCF.

Télécharger l'infographie

L'objectif de cette 3ème vague de l'observatoire est de : 

  • mesurer les évolutions tant sur les pratiques traditionnelles (notamment recours à l’automobile individuelle et aux différentes formes de transport collectif) que sur les formes de mobilité émergentes
  • étudier les variations dans la satisfaction, les motivations et les freins à l’usage des pratiques de mobilité émergentes
  • approfondir l’étude de nouvelles problématiques centrées autour de la mobilité du quotidien et ouvrir la réflexion sur la mobilité de demain

L'enquête réalisée cette année auprès de 4 000 Français représentatifs de la population nationale âgée de 18 à 70 ans mais aussi de 3 000 Européens (Royaume-Uni, Espagne, Allemagne) a permis notamment de constater les résultats suivants : 

  • quatre pratiques sont déjà bien installées : le covoiturage (31%), le vélo pour les déplacements du quotidien (30%), le car longue distance (27%) et les VTC (20%)
  • une maturité des pratiques digitales : 72% utilisent le GPS en amont ou pendant leur trajet, 49% des applications multimodales et 41% des applications relatives au transport public
  • le nombre d’utilisateurs quotidien de la voiture est passé de 59% à 50% entre 2016 et 2018
  • 64 % des Européens déclarent avoir modifié leur manière de se déplacer afin d’agir en faveur de l’environnement
  • le MaaS (Mobiliy as a Service), solution de mobilité qui regroupe plusieurs modes de transport public ou privé via une interface unique, suscite l’intérêt de 55 % des Européens