Crédit photo en-tête de page : DEVISUBOX

Quatre heures pour déménager l’accès à la gare de Lyon Part-Dieu

Dans la nuit du 9 au 10 novembre, une nouvelle passerelle publique a été mise en service par les équipes de SNCF Gares & Connexions pour maintenir l’accès à la gare de Lyon Part-Dieu durant les travaux de transformation en cours. Le point sur ce projet avec Jérôme Croze, chef de Projet Exploitation Travaux de la Gare de Lyon Part-Dieu.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 4 min.

Vidéo : Quatre heures pour déménager l'accès à la gare de Lyon Part Dieu

La gare lyonnaise de Part-Dieu fait actuellement l'objet d'une transformation en profondeur, les travaux se poursuivant durant le deuxième confinement. Après la démolition de la moitié sud du hall de la gare et des bâtiments au sud de la place Béraudier, les travaux de réalisation des fondations du parking, de la tour To-Lyon, qui jouxtera la gare, et de la galerie Béraudier ont pris le relais depuis le début de l’année 2020. Cette nouvelle phase de travaux nécessite, entre autres, l’installation d’une passerelle publique pour maintenir l’accès à la gare. Cette passerelle, sous exploitation de SNCF Gares & Connexions, a été mise en service dans la nuit du 9 au 10 novembre.

Pourquoi ce changement d'accès à la gare de Lyon Part-Dieu ?

Jérôme Croze :

À partir du 10 novembre, une nouvelle étape du chantier de la gare de Lyon Part-Dieu démarre avec la démolition du hall nord de la gare et le creusement de la place qui accueilleront d’ici 2024 les futurs parkings, le dépose minute, une zone logistique, des commerces, etc. Cette nouvelle phase de travaux nécessite l’extension de l’espace dédié au chantier sur la totalité de la place Béraudier. Avec l’installation de la passerelle publique de 22 mètres de large et de près de 60 mètres de long au-dessus du chantier, notre objectif est de pouvoir continuer à accueillir confortablement plus de 100 000 clients quotidiens de la gare, côté Béraudier.

Quelles ont été les missions de SNCF Gares & Connexions sur cette phase du chantier ?

J. C. :

La passerelle était prévue depuis l’origine du projet. Notre mission était de pouvoir continuer à accueillir 100% des flux de la gare sur nos horaires d’ouvertures (4h50 – 00h45). Cela s’est fait en plusieurs étapes :

La co-construction du cahier des charges pour la réalisation de la passerelle : la passerelle a été réalisée par le maître d’ouvrage de la réalisation de la place Béraudier (Vinci) car c’est un ouvrage de franchissement de leur chantier. Elle est sous exploitation de SNCF Gares & Connexions. La direction de projet SNCF Gares & Connexions et l’Unité Gares Lyon Vallée du Rhône avons donc fourni à Vinci les mesures réglementaires et longueurs maximales dont nous avions besoin et édité le cahier des charges de la passerelle avec nos contraintes sur l’éclairage, la vidéo protection, la sonorisation, la sûreté, etc.

L’aménagement de la passerelle et le déménagement du hall d’accueil provisoire : pour l’aménagement de la passerelle il s’agit de mettre en place les installations de sonorisation, de vidéo protection et les marquages pour les flux voyageurs. Nous travaillons en multi-métier avec l’Agence Bâtiment Énergie (ABE) pour l’énergie et le bâtiment, l’Agence de services télécoms et informatiques (Asti) pour la vidéoprotection et l’information voyageurs, avec la gestion de site de Lyon part dieu et avec l’Unité Gares Lyon Vallée du Rhône pour la gestion de flux, les marquages au sol et les affichages. En ce qui concerne le déménagement des équipements : un nouveau hall a dû être construit en parallèle de l’actuel (qui avait été mis en place en juin 2018) pour permettre au chantier de se poursuivre tout en maintenant les accès à la gare. La «bascule» du hall nord vers le hall sud ne peut être réalisée que lorsque la gare est fermée (de 0h45 à 4h45). Nous avons donc eu quelques heures, dans la nuit du 9 au 10 novembre pour réaliser le démontage et le déménagement des écrans d’information et des équipements pour les clients (borne libre-service, bornes de gel hydro-alcooliques, cendriers, poubelles, horloge, etc.)

L’accompagnement des équipes en gare : dans la gare interviennent les équipes Suge, SNCF Gares & Connexions, les transporteurs, SNCF Réseau - qui est en charge de la réalisation de la nouvelle voie L de la gare - mais aussi nos concessionnaires, mainteneurs et prestataires. Nous les informons systématiquement sur toutes les phases travaux pour faciliter leurs conditions de travail. Par exemple, pour le déménagement du hall d’accueil voyageurs, nous sommes allés dans le détail en communiquant sur les nouveaux cheminements de personnels SNCF.  Il s’agit de faciliter leur vie tout en maintenant les travaux.

L’accompagnement des clients : pour accompagner ces changements d’habitudes, nous avons déployé avec la direction de projet de SNCF Gares & Connexions et la Société publique locale (SPL) Lyon Part-Dieu une signalétique de marquage au sol, des médiateurs terrain et une communication auprès des usagers (flyers, info réseaux sociaux, etc.). Nous sommes mobilisés à chaque grande étape et ce, dès l’ouverture de la gare à 4h45, pour voir comment les clients s’approprient les nouveaux flux et adapter en temps réel nos installations en fonction de leurs parcours.

À propos du pôle d’échanges multimodal et de la tour To-Lyon

La gare SNCF de Lyon Part-Dieu constitue une des portes d’entrée de la Métropole de Lyon et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, au cœur d’un vaste pôle d’échanges multimodal (PEM) accueillant l’ensemble de tous les modes de transports : trains, métros, tramways, véhicules particuliers, taxis….

Le projet de réaménagement du PEM (2017-2024) poursuit plusieurs objectifs :

  • Répondre à la fréquentation croissante de la gare et de son pôle d’échanges ;
  • Améliorer les connexions entre les modes de transports ;
  • Proposer de nouveaux services et commerces ;
  • Ouvrir la gare sur le quartier ;
  • Améliorer le confort des voyageurs et fluidifier les flux des voyageurs en gare et sur les quais.

Le PEM se coordonne avec le projet To-Lyon de Vince Immobilier, situé au cœur du pôle d’échanges. Vinci Immobilier a également la maîtrise d’ouvrage de la réalisation de la place basse et du parking Béraudier.