Chacun sa voix #11 : dans les coulisses des TGV médicalisés

En mars 2020, Benjamin Huteau est à la manœuvre pour faire circuler le premier TGV médicalisé. Si c’est la première fois que des malades en réanimation sont transportés à grande vitesse, la SNCF a connu une répétition générale, un an auparavant.

Publié le

Lecture 5 min.

(Podcast) Chacun sa voix #11 : Dans les coulisses des TGV médicalisés

Au départ, on les a appelés les trains Chardon. En effet, un an avant l’épidémie de Covid, en 2019, un exercice de crise a réuni la SNCF, l’APHP, le Samu de Paris, le Ministère de la Santé, la Préfecture de Police... Le scénario : après des attentats perpétrés dans la capitale, des TGV médicalisés doivent emmener de toute urgence, des patients en réanimation vers des hôpitaux de région pour désaturer les hôpitaux parisiens. Cet exercice grandeur nature a beaucoup facilité la mise en place des TGV médicalisés, un an plus tard, en mars 2020, dans le contexte d’épidémie de Covid.

Benjamin Huteau, responsable de l’industrialisation de cette opération, nous replonge dans les coulisses des TGV médicalisés.