Crédit photo en-tête de page : SNCF - Droits réservés

Des projets pour 1001 gares

SNCF Gares & Connexions lance le programme "1001 gares". Objectif : proposer des locaux pour développer activités et services dans les gares. Dès aujourd’hui, une plateforme d’appels à projets est ouverte sur Internet.

Télécharger le dossier de presse

Publié le

SNCF Gares & Connexions a décidé à travers ce programme de mettre à disposition des espaces vacants auprès de porteurs de projets innovants, permettant de dynamiser les quartiers des gares. Des activités comme des maisons médicales, du service, des espaces de coworking, de commerces ou encore des bureaux d’associations, pourront voir le jour dans les gares sur l’ensemble du territoire.

Un premier groupe de 296 gares offrant des espaces libres est consultable sur la plateforme en ligne www.1001gares.fr. Les surfaces rendues disponibles ont été identifiées comme celles présentant la meilleure faisabilité, pour une mise en œuvre des projets dans les meilleurs délais. L’outil et la démarche d’appel à projets sont souples, réactifs et permettront de traiter les demandes avec efficacité.

"L’intérêt de cette plateforme, c’est que les porteurs de projets voient immédiatement si les 296 premières gares décrites leur conviennent ou pas. Et en tant que propriétaire des lieux, pour accélérer le dispositif, nous dédions une première tranche de 20 millions d’euros pour les travaux de mise aux normes éventuellement nécessaires", annonce Claude Solard, directeur général de SNCF Gares & Connexions.

Les avantages du programme

  • Ancrer des activités et des services marchands et non marchands dans la proximité
  • Multiplier les opportunités sur le parcours du voyageur
  • Réduire les besoins de déplacement et la dépendance à la voiture
  • Redynamiser les quartiers de gares et les centres villes

Vidéo : 1001 gares, des solutions pour les territoires

Démarche nationale inédite initiée dans les régions

Cette démarche a déjà été enclenchée avec une trentaine d’expérimentations en région comme en Nouvelle Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Sud. Quelques exemples :

  • À Niolon (13),  un local de formation de jeunes adultes porteur de Trisomie 21 a été aménagé. L’association T’CAP 21 a pour but de favoriser l’inclusion sociale des personnes porteuses de trisomie 21 ou d’autres handicaps mentaux dits "léger". L’ancienne salle d’attente de la gare a également été réaménagée en lieu de formation professionnelle aux métiers du service et de l’agriculture biologique, avec vente des produits conçus sur place : pain, sandwichs… ainsi que vente de petite épicerie.
  • Le magasin Skimium, filiale de Décathlon, a ouvert ses portes en décembre 2018 dans la gare du Mont-Dore (63) sur une surface de 200 m². Il permet aux voyageurs de bénéficier d’un service de location de skis et de la vente d’accessoires.
  • À Millau (12), en lieu et place de l’ancien cabinet médical, un cabinet de diététicienne externe a ouvert ses portes en 2017.
  • L’association Les Chemins de Faire a créé un véritable lieu de vie et de rencontres à Biarritz (64) au sein duquel voyageurs, professionnels et riverains de la gare peuvent profiter de multiples services favorisant les échanges et le partage : un "working café", une offre de restauration saine et locale, une boutique concept-store proposant des produits artisanaux et des œuvres d’artistes du Pays Basque, des ateliers culinaires, des ateliers partagés de créateurs…

 

Favoriser les services de proximité

Ce programme est la déclinaison de la stratégie City Booster  de SNCF Gares & Connexions qui, fort des "succès" rencontrés sur les grandes gares parisiennes et les métropoles, se tourne aujourd’hui résolument vers l’ensemble des territoires, villes et centre-bourgs pour qui les gares sont des moteurs d’activité économique et de lien social essentiels.

Les collectivités locales, maires, présidents de communautés de communes et présidents de Régions ont été associés dès le lancement du programme. Leur connaissance des initiatives et besoins locaux en font des partenaires incontournables, et même de futurs porteurs de projets pour implanter en gare des services publics relevant de leur compétence : tourisme, services administratifs, équipements municipaux.