Crédit photo en-tête de page : Matthieu Raffard

Des raisons d’être OptiMixte

Le 23 mars a marqué le coup d’envoi d’OptiMixte, une démarche visant à améliorer durablement la mixité au sein du groupe. Basée sur des autodiagnostics des établissements, OptiMixte est un élément clé dans l’atteinte des objectifs de mixité du groupe SNCF.

Mis à jour le

Lecture 3 min.

En 2021, le taux de féminisation de l’entreprise est de 23%, une part stable par rapport à 2020. Dans les établissements la médiane s’élève à 18%, avec une très forte disparité selon les métiers. Dans les métiers techniques, la part descend ainsi à 7% en moyenne. Face à ce constat, des membres du réseau SNCF au Féminin, appuyés par la Direction des Ressources Humaines et l’équipe projet Tous SNCF ont créé OptiMixte, une démarche de diagnostic sur l’accueil et l’intégration des femmes qui sera menée au sein des 230 établissements SNCF et de filiales volontaires. OptiMixte s’inscrit notamment dans deux des piliers du projet d’entreprise Tous SNCF : l’engagement et la satisfaction des salariés et la sécurité et la sûreté notamment.

Les établissements au cœur de la démarche

Un audit conduit en avril 2020 a conclu que les établissements n’ont pas les outils pour déterminer à quel niveau ils se positionnent en termes de mixité. En les mettant au cœur de la démarche, OptiMixte permet de mettre en valeur le travail réalisé par les établissements, de diffuser les bonnes pratiques et d’encourager le travail collaboratif entre établissements sur le sujet de la mixité. Pour tenir compte du contexte de chaque établissement, OptiMixte se veut être un outil aussi simple et clé en main que possible.

Anne-Sophie Nomblot, Présidente du réseau SNCF au Féminin explique : « OptiMixte est une démarche originale qui vise à faire bouger les lignes de la mixité partout dans l’entreprise. Permettre aux établissements de faire leur autodiagnostic mixité avec les agents et agentes volontaires, à l’image de ce qui a été fait dans le cadre de Tous SNCF afin d’élaborer des plans d’actions très concrets et de partager les bonnes pratiques mises en place par certains établissements. Cette démarche de transformation durable de la mixité va maintenant entrer dans sa phase pilote ».

Top départ pour la phase pilote

Le 23 mars, un webinaire réunissant 13 établissements a donné le coup d’envoi de la phase pilote d’OptiMixte. Cette phase se déroule jusqu’au mois de juin 2021 et permet aux établissements précurseurs de décliner les 5 étapes de la démarche :

  • lancement,
  • enquête factuelle,
  • enquête de perception par tous les agents volontaires de l’établissement,
  • restitution des résultats intégrant une comparaison avec des établissements similaires,
  • ateliers collectifs pour définir les actions.           

Afin de couvrir l’ensemble des sujets qui entrent dans le cadre de la mixité, les thématiques couvertes par OptiMixte sont :

  • Accroître la féminisation de l’entreprise (recruter plus de femmes) et améliorer l’environnement de travail (EPI, vestiaires, toilettes)
  • Garantir l’égalité entre les femmes et les hommes dans les parcours professionnels,
  • Lutter contre toute forme de sexisme,
  • Favoriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

230 établissements diagnostiqués à fin 2023

A l’issue de cette phase pilote, les établissements de la première promotion pourront s’approprier OptiMixte et réaliser à leur tour leur propre autodiagnostic. D’ici janvier 2024, l’ensemble des diagnostics aura été réalisé, la démarche entrera alors dans sa phase de suivi.

Pour Mikaël Lemarchand, Directeur de l'Engagement Sociétal et de la Transition Ecologique et Directeur du projet d’entreprise Tous SNCF : « Nous avons la conviction que la mixité est une source durable de performance en plus d'être une responsabilité éthique, dans l'entreprise comme dans la société. Agir en faveur de la mixité et se battre pour l'égalité femmes-hommes fait partie intégrante de notre stratégie RSE. La démarche OptiMixte s'inscrit pleinement dans l'esprit du projet Tous SNCF : donner les moyens aux managers de réaliser leur autodiagnostic en matière de mixité, avec leurs équipes, et de définir leur trajectoire d'amélioration ».

La mixité : des bénéfices au-delà des établissements

Les établissements et collectifs de travail sont les premiers bénéficiaires d’une amélioration sensible de la mixité. Mais une mixité réussie contribue aussi à l'attractivité de l'entreprise pour toutes et tous. Elle améliore la marque employeur et contribue à fidéliser les collaborateurs et collaboratrices. La mixité également est prise en compte dans la notation extra-financière, qui détermine le taux d’emprunt du groupe et elle peut représenter un avantage concurrentiel dans les réponses aux appels d'offre.