Crédit photo en-tête de page : DR

Les équipes SNCF fortement mobilisées après le passage de la tempête Alex

Après son passage dans l'Ouest de la France, la tempête Alex a sévi, dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 octobre, dans les Alpes-Maritimes, où les équipes SNCF sont fortement mobilisées pour rétablir les circulations au plus vite et dans des conditions de sécurité optimales. La coopération de toutes les équipes permet aussi à l'entreprise de participer à l'élan de solidarité : sous l'égide de la Région Sud et du département des Alpes-Maritimes, en appui de la Protection civile, trois circulations TER ont déjà permis le transport de 10 000 bouteilles d'eau et de vivres destinées à la population de la vallée de la Roya, privée d'eau potable en raison de dramatiques inondations.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 3 min.

Mobilisation des équipes SNCF pour venir en aide aux populations sinistrées par la tempête Alex

Vendredi 2 octobre à 6h, Météo France a passé d'orange à rouge son alerte vigilance «pluies inondations» émise pour le département des Alpes-Maritimes. Afin d'éviter toute mise en danger de ses agents et de ses clients, la SNCF a suspendu le même jour à 12h la circulation des trains sur l'axe côtier Toulon - Nice - Vintimille, ainsi que sur la ligne de montagne Nice - Breil - Tende. Les intempéries ont débuté vendredi en fin de journée et se sont intensifiées durant la nuit.

 

Un travail minutieux de vérification de 400 kilomètres de voies

Samedi matin, les équipes de reconnaissance de SNCF Réseau ont procédé aux vérifications des installations de l'infrastructure. Les conditions de sécurité étant réunies, la circulation a progressivement repris sur la ligne Toulon - Nice - Vintimille dans la journée. Sur l'axe Nice - Breil - Tende, également connu sous le nom de «vallée des Merveilles», la circulation devait en revanche rester interrompue toute la journée en raison du grand nombre d'ouvrages d'art (tunnels, viaducs...) à inspecter.

Au nord de Breil, la ligne longe la vallée de la Roya, qui a vu tous ses accès routiers coupés en raison de dramatiques inondations. Tandis qu'à la mi-journée une équipe quittait Nice pour examiner l'état de la ligne jusqu'à Breil, deux autres agents SNCF Réseau de l'infrapôle Provence-Alpes-Côte d'Azur ont embarqué à bord d'un hélicoptère affrété par la Gendarmerie des Alpes-Maritimes pour procéder à la reconnaissance des installations dans la zone touchée par les inondations, ce qui a permis de réaliser un pré-diagnostic.

Des TER de secours chargés d’eau potable et de vivres pour la population de la vallée de la Roya

Dès que SNCF Réseau a déclaré possible la reprise des circulations entre Nice et Breil, les équipes de TER Sud-Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la Sûreté ferroviaire se sont mobilisées dans un délai record pour faire circuler un train de secours à destination de la vallée de la Roya, dont les habitants sont privés d'eau potable. Samedi après-midi, un TER chargé de 3 000 bouteilles d'eau (1,5 tonne chargée par les agents SNCF) a circulé entre la gare d'Antibes et Breil-sur-Roya, et un deuxième TER, également chargé de 3 000 bouteilles d'eau a effectué le même parcours dimanche. Un troisième avitaillement par TER a eu lieu ce lundi.

Les équipes SNCF Réseau mobilisées pour les diagnostics et les travaux

Les efforts déployés par toutes les équipes SNCF ont permis de remettre très rapidement en fonctionnement les installations nécessaires à la reprise du trafic entre Nice et Breil, où les circulations ont pu reprendre progressivement depuis hier.
TER Sud-Provence-Alpes-Côte d'Azur a annoncé que les trains circulant sur cette portion de ligne sont gratuits jusqu'à nouvel ordre.

Au nord, entre Breil et Tende, des dégâts majeurs ont été constatés, notamment des glissements de terrain, des arbres sur la voie, des éboulements et des affaissements de talus. Les diagnostics, qui ont déjà mobilisés 60 agents SNCF Réseau depuis vendredi, se poursuivent pour évaluer la situation. Sans attendre, les agents SNCF Réseau ont engagés les premiers travaux de déblaiement des voies. La remise en état de l'infrastructure sur cette partie de la ligne devrait nécessiter au moins deux mois.

La tempête Alex avait également balayé la côte Ouest plus tôt dans la semaine. Si les intempéries y ont causé moins de dégâts que dans les Alpes- Maritimes, les équipes SNCF ont là aussi été à pied d'œuvre pour assurer la circulation des trains dans les meilleures conditions de sécurité.