Publié le

TER : plus de voyageurs dans les trains, plus de points de vente

Des directions de lignes proches des territoires, des boutiques mobiles et des visio-guichets… Frank Lacroix, DG de TER, a fait un point d’étape le 14 février de son plan stratégique CapTER 2020.

Télécharger le communiqué

"Les voyageurs sont de retour dans les TER", annonce Frank Lacroix, directeur général de TER SNCF Mobilités, lors d’un point d’étape à mi-chemin de Cap TER 2020, le plan stratégique de l’activité*. Après cinq ans de baisse continue (de 2014 à 2019), le nombre de voyageurs a augmenté de 4,8% en 2017. Après les grèves d’avril 2018 qui ont perturbé les statistiques sur l’ensemble de l’année, la croissance était de retour dès le mois de novembre.

* Les objectifs de CapTER 2020 sont de faire baisser les coûts, d’améliorer la qualité de service, et de cesser de perdre des voyageurs.

"Notre vocation est d’accompagner les Régions, de les aider à développer les trois offres sans oublier personnes", assure Frank Lacroix.

Les chiffres de TER : état des lieux et objectif

  • +4,8% de voyageurs en 2017
  • 32% des ventes de billets TER se font via le digital en 2018 (contre 16% en 2017)
  • objectif : 50% des ventes réalisées sur le digital en 2020
  • +4% pour l'offre TER
  • objectif : +200 000 voyageurs par jour en 2025, soit 20% de plus par rapport à aujourd’hui
  • 44 directions de lignes en 2020, 11 existent déjà

Multiplier les points de vente pour conquérir de nouveaux clients

Pour remplacer certains guichets dont la fréquentation et les ventes sont très faibles**, plusieurs solutions sont en cours d’expérimentation dans les Régions. Le mot d’ordre est d’aller au-devant des voyageurs habituels, mais aussi de ceux qu’il reste à conquérir, comme les automobilistes.

Pour remplacer les ventes réalisées au guichet ou sur automate, dont l’usage ne correspond plus vraiment aux attentes des clients, Frank Lacroix évoque le digital, qui a doublé sa part de marché entre 2017 et 2018, en passant de 16% à 32% des ventes. Mais 25% des Français n’ont pas de smartphone, et ils auront eux aussi leur canal de distribution. Par téléphone : les centres de relation clients situés en régions pourront vendre des billets et les envoyer par courrier à partir d’avril 2019. Le visio-guichet (voir la vidéo ci-dessous) est actuellement expérimenté Pont-L’Évêque, Challans et Chollet. Les points de vente physiques sont aussi déployés : avec d’une part les boutiques mobiles qui circulent dans 5 régions (Pays-de-la-Loire, Bretagne, Nouvelle-Aquitaine et Grand-Est ) et d’autre part dans des boutiques comme les épiceries multi-services, marchands de journaux ou offices de tourisme qui vendront les billets TER dans le cadre d’un contrat commercial.

** Certains guichets totalisent moins de cinq ventes par jour, selon Frank Lacroix.

Vidéo : Bientôt des visio-guichets dans les gares TER

Vidéo : TER : Visioservice

Vidéo : TER : la Boutique Mobile

Vidéo : TER : Mobileo