Crédit photo en-tête de page : SNCF

Train autonome voyageurs : une nouvelle étape franchie

Le projet Train Autonome Service Voyageurs, mené par SNCF avec Alstom, Bosch, Spirops, Thales et Railenium a franchi une nouvelle étape grâce à ses essais de détection d’obstacles et de conduite autonome, menés en juillet 2022.

 

Mis à jour le

Lecture 5 min.

Train autonome service voyageurs : essais réussis

Entamé en 2018, le projet Train Autonome Service Voyageurs (TASV) - distinct du projet Train de Fret Autonome mené parallèlement par la SNCF avec d’autres partenaires – vient d’achever sa deuxième phase. Après des essais concluants réalisés en juillet 2022, le système parvient à détecter des obstacles dans le cadre de la conduite autonome. «Un automate de conduite, ce n’est pas extraordinaire, mais automatiser ce qui est lié à la perception, c’est plus compliqué», confie Hugues Chéritel, chef de projet du TASV. Il s’agit par exemple de distinguer un humain d’un poteau caténaire quelles que soient les conditions de luminosité. Les capteurs placés sur le train prototype, couplés à l’algorithme qui analyse les données transmises, parviennent désormais à le faire.