Crédit photo en-tête de page : Yann Audic

Un cap franchi pour le train autonome

Essai concluant concernant l’automatisation des fonctions de lecture de la signalisation latérale, un des projets menés par SNCF et ses partenaires, IRT System X, Alstom, Systra et l’université technologique de Compiègne, depuis deux ans dans le cadre du projet train autonome.

Publié le

L’objectif est de concevoir un système de perception de l’environnement pour automatiser les fonctions d’observation lors de la conduite : lecture de la signalisation et détection des obstacles. Pour cela, un démonstrateur équipé de capteurs (caméra, caméra infrarouge, radar, lidar…) a été développé afin de réaliser, dans un premier temps, des tests de lecture de signaux sur la ligne Villeneuve Saint Georges (Val de Marne) - Montereau (Seine et Marne). Cette ligne offre de multiples avantages pour ces essais :

  • une géographie variée : passage sur de simples voies, en triage, en ville, en forêt…
  • 80% des panneaux de signalisation présents en France y sont disponibles

Toutes les deux semaines, une logistique conséquente est mise en place pour tester et valider  le système et les capteurs : programmation d’un conducteur, réservation de sillons, mobilisation d’agent de l’agence d’essai ferroviaire. En effet, les tests sont réalisés entre les circulations du RER D et de la ligne R.

L’enjeu est important car ces essais permettent de lever un verrou technologique majeur sur le projet train autonome. Aujourd’hui, le bilan est positif : les capteurs transmettent au train l’information portée par la signalisation latérale.

Comment cela fonctionne ? Grâce à une base de données cartographique embarquée et la localisation du train en temps réel, celui-ci connaît précisément la position des signaux qu’il croisera. À l’approche d’un signal, la caméra le capte et identifie la couleur du feu de signalisation.

Le système de lecture n’a pas encore atteint le niveau de performance sécuritaire attendu. Le démonstrateur fonctionne mais le niveau d’exigence de sécurité dans le ferroviaire est élevé. Pour parvenir à atteindre ce niveau de performance, le projet est prolongé de trois ans. Le système développé va évoluer, s’améliorer, passant d’un démonstrateur à un prototype, afin d’être intégré dans la conception du prototype de train fret autonome.

Lire l’article sur le projet train autonome

Vidéo : Train autonome : automatisation de la lecture de la signalisation latérale