Train de Noé : objectif COP 25

L’initiative lancée en décembre 2018 lors de la COP 24 à Katowice est devenue un véritable mouvement à l’échelle européenne. Depuis près d’un an, le Train de Noé sillonne les rails européens pour diffuser le message de la coalition Rail Freight Forward : la lutte contre le réchauffement climatique, pour la qualité de l’air et pour davantage de mobilité ne pourra se faire sans développement du fret ferroviaire. Pour clore cette campagne, la coalition fait symboliquement le lien avec la COP 25 en envoyant au Chili un de ses containeurs décorés, chargé de marchandises.

Publié le

Le train de Noé à Rotterdam : de la COP24 à la COP25

Communiqué de presse

Publié le 10 octobre 2019 à 10h53

Depuis près d’un an, le Train de Noé sillonne les rails européens pour diffuser le message de la coalition Rail Freight Forward : la lutte contre le réchauffement climatique et pour la qualité de l’air ne pourra se faire sans développement du fret ferroviaire.

Vidéo : Train de Noé : le fret engagé sur une voie durable

Vidéo : Le Train de Noé à Paris-Est le 2 février

Le "Train de Noé" à travers 5 villes

Toujours dans la campagne "Rail Freight Forward" est lancé le 14 décembre le "Train de Noé".  Œuvre d’art mobile et évolutive sur la thématique du changement climatique, symbole de l’espoir que représente le fret ferroviaire pour l’avenir de la planète, ce train sillonnera plusieurs capitales européennes, Katowice, Vienne, Berlin, Paris et Bruxelles, sa destination finale, où les appels de la société civile pour plus de fret ferroviaire seront remis aux responsables européens.

Fret : quelle répartition selon les modes ?

Au niveau européen, aujourd'hui, le trafic de marchandises se répartit comme suit :

  • 75% par la route
  • 18% par le rail
  • 7% par voie navigable

L’appel des entreprises européennes de fret ferroviaire pour le climat

Communiqué de presse

Publié le 14 décembre 2018 à 11h31

Alors que s’achève la COP24 sur le climat, une quinzaine d’entreprises et de fédérations européennes de fret ferroviaire ont lancé "Rail Freight Forward" qui ambitionne de porter la part du rail du transport de marchandises à 30% d’ici 2030.

COP 24 : SNCF en campagne pour le fret

Le 14 décembre, dernier jour de la COP24, plusieurs entreprises ferroviaires européennes -dont  SNCF- ont signé un Manifeste marquant leur engagement à éviter l’émission de près de 300 millions de tonnes de CO2 lors de la prochaine décennie. Les entreprises coalisées lancent ainsi la campagne Rail Freight Forward. Son but : faire augmenter la part modale du fret ferroviaire de 30% d’ici 2030 en multipliant par deux les volumes de marchandises transportés. Mais aussi faire comprendre que le rail est le mode de transport de marchandises le plus écologique, avec 9 fois moins d’émissions de CO2 que la route… Le défi est de taille et c’est pour être en mesure de le relever que ces entreprises ont décidé d’œuvrer de concert, pour la première fois de l’histoire du fret ferroviaire.

Un Livre Blanc pour augmenter la part du fret ferroviaire

Afin de sensibiliser les autorités politiques aux enjeux du report modal, la coalition présente le 14 décembre un Livre Blanc nommé "30 by 2030", ou comment atteindre une part modale de 30% pour le fret ferroviaire d'ici 2030. Trois parties prenantes y sont identifiées :

  • les entreprises ferroviaires qui s'engagent à proposer des solutions ferroviaires multimodales attractives et innovantes
  • les gestionnaires d'infrastructure qui devront favoriser l'interopérabilité, la planification des sillons de bout en bout, la fiabilité des circulations et la capacité des réseaux
  • les autorités qui peuvent favoriser l'accès au rail.

Consulter la synthèse en français

30 by 2030, Rail Freight strategy to boost modal shift

Communiqué de presse

Publié le 14 décembre 2018 à 11h43

The European land freight transport market will grow by 30% by 2030. Transport growth cannot rely predominantly on road due to its strong impact on environment and society. Higher modal share of 30% rail freight by 2030 is a better macro-economic solution for European transport growth