Publié le

Le Train des pièces jaunes

Le Train des pièces jaunes sera à nouveau sur les rails samedi 19 janvier à l’occasion du 30ème anniversaire de l’opération. Claire Meriguet, technico-commerciale à la Direction des Affrètements Voyageurs, revient sur cet événement historique et solidaire.

Le Train des pièces jaunes circulera à travers la France le temps d’une journée pour aller à la rencontre du public, le 19 janvier prochain. Une voiture du TGV sera dédiée à la collecte des pièces et des tirelires. Lancée le 6 janvier dernier par la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France, l’opération Pièces jaunes prendra fin le 16 février. L’argent récolté servira à améliorer le quotidien des enfants et adolescents malades à l’hôpital.

Le Train partira de la gare de Nice à 9h23 après avoir été inauguré en présence du parrain de l’opération, Didier Deschamps. Il fera étape en gare de Toulon durant 1h30 avant de partir pour Marseille Saint-Charles où il fera escale pour ensuite se diriger vers Lyon Perrache, avant de rejoindre sa destination finale : Paris-Gare de Lyon.

Dans chacune des gares, le train s’arrêtera durant 1h30 environ. En tant que partenaire de l’opération, la SNCF met aussi en place à bord et en gare de nombreuses animations : rencontres avec différents artistes, distributions de viennoiseries, fanfares, démonstrations de magie ou encore sculptures sur ballons. 

L'organisation du Train des pièces jaunes

Entretien avec Claire Meriguet, technico-commerciale à la Direction des Affrètements Voyageurs

Quels sont les enjeux de ce Train ?

La SNCF est partenaire de l’opération, et en tant que partenaire nous voulons agir et être solidaire. C’est une opération qui a pour vocation la solidarité, une valeur que porte le groupe SNCF et à laquelle nous souhaitons contribuer à travers ce Train des pièces jaunes samedi prochain.

Ensuite, c’est aussi l’occasion de remettre sur les rails un train qui a circulé de 1996 à 2007. De plus, c’est un travail d’équipe à tous les niveaux pour la SNCF et tous les agents se mobilisent du mieux qu’ils peuvent, ils veulent tous que ce soit réussi. Il y a une certaine sensibilité autour de ce Train et c’est ce qui le rend très spécial.

Quel est votre rôle dans l’organisation de Train des pièces jaunes ?

À la direction des affrètements Voyageurs (DAV), notre rôle est de produire les trains en trouvant la rame, le sillon, un conducteur et des contrôleurs. Qu’il s’agisse d’un train régulier ou d’un train spécial, c’est le même processus. En revanche, un train spécial nécessite plus de contraintes, nous devons nous insérer dans le plan de transport régulier, de plus, sur des parcours (Origine/Destination) qui sortent de l’ordinaire.

Pour le Train des pièces jaunes, nous avons commandé un sillon auprès de SNCF Réseau et le pôle Production de la DAV a recherché les conducteurs et contrôleurs, en lien avec la communication de l’Axe Sud Est  pour trouver des agents qui sont habitués aux trains spéciaux. Concernant la rame, le Matériel a sélectionné une rame pour l’occasion, une rame dernière génération, qui est actuellement au technicentre de Lyon Gerland pour la préparation de cet évènement.

Notre rôle, c’est vraiment d’effectuer la mise en lien entre tous les interlocuteurs et les demandes pour que tout soit bien mis en œuvre car, ici, il s’agit d’un train très spécial.

Quelles sont les contraintes de cette organisation vue des coulisses ?

Nous avions beaucoup de contraintes à la demande initiale. Le train devait prévoir 2 à 3 escales avec un terminus en gare de Paris-Lyon, les gares dans lesquelles nous devions faire escale n’étaient pas imposées. Nous avons donc mis en place un trajet qui aidera le Train à rencontrer le meilleur succès possible tout en répondant aux différentes demandes.

Nous devions donc coordonner les escales en fonction des diffusions dans les différents journaux télévisés (JT) et nous arranger pour qu’il arrive à 20h gare de Paris-Lyon pour le JT du soir. La plus grosse difficulté que nous avons rencontrée c’est l’arrivée à 20h à gare de Paris-Lyon samedi soir. Il y aura des travaux à Bercy et le plan de transport sera adapté ce weekend. Nous avons donc réussi à répondre à la demande en raccordant notre Train Spécial à un TGV régulier au départ de Lyon Perrache jusqu’à Paris gare de Lyon.