Publié le

Vague de Froid de février 2018

Une vague de froid revient début février sur une grande partie de la France. Ces conditions météorologiques fragilisent les infrastructures et le matériel ferroviaires. Le froid, la neige, le verglas, le gel, le vent ou de fortes pluies sont lourds de conséquences sur la circulation des trains. Des perturbations qui peuvent aller de légers retards jusqu'à une interruption complète de la circulation pour réparer les voies et les caténaires. Dans le cadre de son "plan grand froid", SNCF a mis en place des actions pour prévenir et anticiper l’impact des conditions hivernales sur le fonctionnement du système ferroviaire.

Télécharger l'infographie (Pdf, français, 2Mo)

Consulter la carte vigilance météo


 

Plan de transport prévu le 9/02

Communiqué de presse

Publié le 09 février 2018 à 14h52

Un trafic normal sur l'ensemble des axes TGV et un retour progressif à la normale pour les trains Transilien sont prévus vendredi 9 février. En raison des conditions météorologiques, la situation peut évoluer au cours de la journée.

Point de situation du 8 février

Le trafic est conforme ce matin aux prévisions annoncées: normal ou quasi-normal selon les axes TGV, 2 trains sur 3 en Ile-de-France.

En raison des conditions hivernales actuelles, la circulation des trains est perturbée localement.

Le service est normal sur les axes TGV Nord, Est Européen et Sud-Est et proche de la normale sur l’axe Atlantique.

  • le plan de transport sera à nouveau assuré dans son intégralité sur l’Axe Sud-Est (Lyon, Marseille, Montpellier…), sur l’Axe Nord (Lille) et sur l’Axe Est (Strasbourg) avec quelques rallongements de temps de parcours, de 30 minutes en moyenne, causés par les limitations de vitesse. Le trafic international est normal
     
  • sur l’axe Atlantique (Bretagne, Pays de Loire et Aquitaine), l’ensemble du trafic des trains sera assuré mais des temps de parcours sensiblement rallongés. En raison des conditions météorologiques, un nombre important de rames TGV ont été endommagées par des projections de glace (vitres brisées)

Sur Transilien, le trafic est conforme aux prévisions : 2 trains sur 3 en moyenne sur l’ensemble des lignes.

Prévisions du trafic

  • RER A : service normal
  • RER B : service normal
  • RER C : 1 train sur 2 (le tronçon central reste fermé jusqu’au 10 février en raison de la crue de la Seine)
  • RER D : 2 trains sur 3
  • RER E : service normal
  • ligne H : 3 trains sur 4
  • ligne K : 3 trains sur 4
  • ligne J : 1 train sur 2
  • ligne L : 1 train sur 2
  • ligne N : 3 trains sur 4
  • ligne P : 1 train sur 2
  • ligne R : 2 trains sur 3
  • ligne U : 1 train sur 2
     

L’ensemble des équipes SNCF sont mobilisées sur les voies, sur les quais, dans les gares, dans les ateliers et dans les trains pour assurer la continuité du service.

Le plan de transport prévu le 8 février

Communiqué de presse

Publié le 07 février 2018 à 15h08

Les chutes de neige en Ile-de-Francede ce mercredi 7 février ont affecté la circulation des trains Transilien. Le trafic s’est cependant amélioré depuis le début de l’après-midi. Demain, SNCF prévoit en matinée deux trains sur trois sur le réseau Transilien.

Les conditions de circulation du mercredi 7 février

Les chutes de neige ont perduré une grande partie de la matinée et le trafic ferroviaire reste perturbé en Ile-de-France, il s’améliore très notablement avec 2 trains sur 3 en moyenne sur les lignes Transilien. 

SNCF conseille en conséquence à ses clients Franciliens de reporter leurs déplacements dans la mesure du possible, et s’ils ne le peuvent pas, de se renseigner avant leur départ sur leurs canaux d’information habituels : Appli SNCF, sites internet, fils twitter…

Pour les grandes lignes, le plan de transport est toujours assuré dans son intégralité sur l’Axe Sud-Est (Lyon, Marseille, Montpellier…), sur l’Axe Nord (Lille) et sur l’Axe Est (Strasbourg) avec quelques rallongements de temps de parcours allant de 40 minutes en moyenne causés par des limitations de vitesse. 

Concernant l’Axe Atlantique (Bretagne, Pays-de-Loire et Aquitaine), 70% des trains sont assurés mais avec des temps de parcours sensiblement plus longs. En raison des conditions météorologiques, un nombre important de rames TGV a été endommagé par des projections de glace (vitres brisées).

Pour les clients TGV et longue distance, la Garantie 30 minutes est applicable. Elle prévoit un remboursement partiel du billet dès 30 minutes de retard à l’arrivée. Les clients peuvent faire leur demande immédiatement après leur voyage et dans les 60 jours suivants. Le montant de la compensation est calculé au prorata du retard du train à l’arrivée.

La demande peut être faite :

  • directement en ligne sur le site g30.sncf.com
  • sur l’application SNCF en renseignant le numéro de dossier du voyage
  • dans un guichet en gare

Sur les lignes TGV Atlantique, Nord et Est, la vitesse des TGV est réduite comme hier sur trois lignes à grande vitesse. La vitesse habituelle de 300 ou 320 km/h est réduite selon les zones traversées à 220 voire à 160 km afin d’éviter la formation de blocs de glace sous les bas de caisse des trains et leur projection, ce qui occasionne d’importants dégâts au matériel roulant et aux installations fixes. Ces limitations de vitesse génèrent des retards qui dépendent des trajets et de la longueur des zones enneigées traversées.

Toutes les équipes SNCF sont bien évidemment mobilisées pour accompagner nos clients aujourd’hui.

  • Les blocs de glace formés avec les chutes de neige peuvent endommager le matériel : fissures et bris de glace sont constatées

  • Un train chasse-neige en Auvergne

  • Un train chasse-neige en Auvergne

  • Lors des chutes de neige, de blocs de glace se forment sous les bas de caisse des trains. La vitesse des trains est alors réduite pour éviter les projections et les dégâts matériel.

  • Le 7 février, des chutes d'arbres sur des caténaires ont occasionnés des perturbations en Ile-de-France. Il s'agit ici d'une chute d'arbre à Sèvres-Ville d’Avray (92) sur les lignes L et U.

  • Des agents SNCF Réseau à l’œuvre pour réchauffer les aiguilles dans l’avant-gare d’Austerlitz (ligne C).

  • Des agents SNCF Réseau à l’œuvre pour réchauffer les aiguilles dans l’avant-gare d’Austerlitz (ligne C).

  • Les agents de SNCF Réseau en intervention après avoir découpé une partie de l’arbre qui perturbait la circulation

  • Les blocs de glace formés avec les chutes de neige peuvent endommager le matériel : fissures et bris de glace sont constatées

  • Le 7 février, des chutes d'arbres sur des caténaires ont occasionnés des perturbations en Ile-de-France. Il s'agit ici d'une chute d'arbre entre Meaux et Trilport.

  • Intervention des équipes SNCF Réseau pour permettre la circulation des trains

  • Intervention des équipes SNCF Réseau pour permettre la circulation des trains

  • Intervention des équipes SNCF Réseau pour permettre la circulation des trains

Les conditions de circulation du mardi 6 Février

Les chutes de neige ont nécessité mardi 6 février l’activation des mesures habituelles liées aux intempéries hivernales.

Pour acheminer les clients dans de bonnes conditions de sécurité, SNCF a réduit la vitesse des trains sur les LGV Atlantique, Nord et Est Européenne à 230/220 km/h voire 160km/h. En effet, il s'agit d'éviter les possibles projections de blocs de neige et de glace accumulés sous les bas de caisse des trains et qui peuvent se détacher au croisement de deux TGV et occasionner des bris de vitres et de pare-brise ainsi que des dégradations d’installations. Ces limitations de vitesse occasionnent des retards compris entre 10 et 40 minutes selon les trajets.

Ces limitations de vitesse génèrent des retards qui dépendent des trajets et de la longueur des zones de ralentissement.

Les conditions météorologiques sont également à l'origine d'un dérangement de signalisation entre Marcoussis et Massy, incident qui a perturbé le trafic sur l'axe Atlantique. L’intervention des agents de SNCF Réseau est en cours et les TGV sont détournés par la ligne classique (3 dans le sens Bretagne-Paris et 3 dans le sens Paris-Bretagne).

Les retards à l’arrivée et au départ de la gare de Paris-Montparnasse sont majoritairement compris entre 15 minutes et 2 heures.

Les gilets rouges sont mobilisés en gare de Paris-Montparnasse pour accueillir les voyageurs et des boissons chaudes y sont servies depuis midi.

Du côté de la gare de Paris-Saint-Lazare, des suppressions de trains seront nécessaires sur la ligne J (Paris-Mantes via Poissy) et L (Paris-Mantes via Conflans) ainsi que sur la liaison Paris-Nanterre Université.