Crédit photo en-tête de page : SNCF

La vidéoprotection en temps réel à bord des TER en Aura

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) s’est rendu au Centre Régional de Sécurité dans les Transports (CRST) de la gare de Lyon Part-Dieu, lundi 19 octobre. L’occasion de mettre en lumière l’expérimentation inédite de vidéo-protection à bord des TER dont les images sont analysées en temps réel par les agents du CRST.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 3 min.

Avec plus de 15 000 voyageurs par jour, la ligne TER Lyon-Saint-Etienne est l’une des lignes de la région Auvergne-Rhône-Alpes la plus fréquentée. Couverte par un réseau de téléphonie mobile dont le débit permet la transmission en temps réel sur un train en mouvement, cette ligne a été choisie à la fin de l’été pour expérimenter un système de vidéo-protection en direct à bord d’une dizaine de TER régionaux.

Pour présenter cette prouesse technologique, Laurent Wauquiez s’est rendu au Centre Régional de Sécurité dans les Transports de Lyon Part-Dieu en compagnie de Martine Guibert, vice-présidente de la Région déléguée aux Transports, et Philippe Meunier, vice-président de la Région délégué à la Sécurité.

Lors de ce déplacement, Laurent Wauquiez a pu observer les images recueillies en direct, dans un train de la ligne Saint-Etienne – Lyon, parti de Saint-Etienne à 9h50 et arrivé en gare de la Part-Dieu à 10h36.

Une belle promesse pour l’avenir

Depuis le début de l’expérimentation, le flux retransmis en direct des caméras a déjà porté ses fruits. « Depuis qu’on a fait ce partenariat avec la Suge, on a multiplié par 2,5 le nombre de TER avec une patrouille SUGE, multiplié par 4 le nombre de procès-verbaux fait par les équipes Suge et par 2,5 le nombre d’interpellations qui ont été faites avec un vrai impact sur l’amélioration de la sécurité dans les transports » conclut le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes dont l’objectif est d’équiper 100% du parc TER de la région.

VigiTER : une première en France

Auparavant, les caméras de vidéo-protection installées à bord des TER régionaux enregistraient un flux d’images, stockées et consultables après signalement d’un fait sûreté. Désormais, le flux de ces caméras HD est analysé directement, en temps réel, par les agents du Centre Régional de Sécurité dans les Transports de Lyon Part-Dieu. L’avantage : les vidéos-patrouilleurs peuvent piloter et coordonner en direct les agents SUGE de la gare de Lyon Part-Dieu ou les forces de l’ordre pour une intervention immédiate.

En chiffres

  • 1,2 million d’euros pour cette expérimentation en cours pour une dizaine de TER
  • 35 millions d’euros investis pour déployer à terme
  • 1400 caméras en temps réel dans les 110 rames régionales (horizon été 2021)