Publié le

SNCF en force à Vivatech

Un espace de près de 400 m2, une cinquantaine de startups partenaires présentes, 30 000 visiteurs attendus… Le Lab SNCF du salon Viva Technology (du 16 au 18 mai à Porte de Versailles) devrait faire salle comble encore une fois en 2019. Il est consacré à l’Open Transportation, avec un focus sur les innovations digitales au service des mobilités durables. SNCF est partenaire de Vivatech depuis ses débuts, en 2016. Le salon est aujourd’hui une référence, il a pour ambition de connecter startups innovantes et acteurs majeurs de la transformation numérique dans le monde.

Des datacenters plus verts avec Immersion4

En 2016, les datacenters ont consommé 5% de l’électricité produite dans le monde et plus de 620 milliards de litres d’eau. Le refroidissement, notamment, est un enjeu majeur. La startup Immersion4 propose de plonger le serveur dans un liquide de refroidissement (voir la vidéo en anglais). Ce système préserve parfaitement l’équipement informatique, sans utiliser d’eau, et avec un coût énergétique relativement faible (moins important que la climatisation).

"L’huile dissipe la chaleur 1500 fois mieux que l’air, explique Serge Conesa, à la tête d’Immersion 4. Nous la couplons avec une pompe qui crée des turbulences dans l’huile pour la faire circuler jusqu’à un échangeur thermique. Ce système permet de maintenir des serveurs à 37° en ne consommant que quelques dizaines de watts, soit 2% de ce que coûte en électricité le refroidissement traditionnel d’un rack à base de climatisation et de ventilateurs".

En savoir plus

La formation en réalité virtuelle avec Blumenlab

Blumenlab est un studio spécialisé dans la réalité virtuelle augmentée. Il a développé pour SNCF une plateforme de formation aux métiers techniques. Les agents peuvent ainsi suivre des modules de formation aux règles de sécurité en conditions réelles, y compris dangereuses. Les avantages sont nombreux : il n’y a pas de risque, ni de nécessité d’immobiliser les sites industriels, les infrastructures et les équipes.

Consulter le site de Blumenlab

La borne d’emploi avec Huclink

Depuis 2017, SNCF et Huclink collaborent sur un concept unique : la borne d’emploi. Les voyageurs et les passants des gares peuvent ainsi découvrir des centaines d'offres d'emploi géolocalisées et actualisées en temps réel et postuler en 2 minutes sans CV. L’objectif est de proposer une nouvelle manière de candidater dans des lieux de vie du quotidien. Des bornes sont déjà installées dans les gares de Chelles et Houilles-Carrières-sur-Seine.

"Nous avons déjà installé une trentaine de bornes similaires dans des centres commerciaux franciliens et dans quatre gares de la région Paca. La gare de Chelles ayant déjà mis en place un espace de coworking, elle semblait un lieu de test idéal", explique Nathalie Daoud, directrice de la société.

Consulter le site de Huclink

Le robot tondeur avec Vitirover

70 cm de long, 32 cm de large et 30 cm de haut pour 22 kilos, voici les mensurations du robot Vitirover. SNCF Réseau teste actuellement ces robots le long des lignes à grande vitesse. Ils fonctionnent en flotte et tondent des parcelles pour maintenir l’herbe à la hauteur désirée, sans utiliser de glyphosate.

"Des robots autonomes, solaires, qui évoluent en bordure de voies ferrées pour entretenir la végétation, c’est une première mondiale", assure Arnaud de la Fouchardière, cofondateur de Vitirover.

Consulter le site Vitirover

L’intelligence climatique avec Metigate

La météo a des conséquences très importantes sur l’activité des entreprises. Pour SNCF, la neige et le givre peuvent immobiliser voire endommager le réseau et les trains, par exemple. La startup Metigate est spécialisée dans l’analyse d’impact, et propose des alertes immédiates pour que les entreprises s’adaptent. Dans ce cadre, elle récolte les données de 26 sources météo, dont Météo France. La jeune entreprise a également créé des stations météo virtuelles grâce à la simulation numérique pour compléter le maillage des stations réelles.