Une France neutre en carbone en 2050 : c'est possible !

Tout le monde est concerné : citoyens consommateurs, entreprises et pouvoirs publics. Selon l'étude Zen 2050, pour atteindre une France neutre en carbone en 2050, il faut changer son alimentation, manger moitié moins de viande et plus local, adopter des pratiques agricoles différentes, rénover plus rapidement le parc de logement... La mobilité n'est pas en reste.

Publié le

Vidéo : Une France neutre en carbone en 2050, c'est possible !

Zen 2050 : imaginer et construire une France neutre en carbone

Communiqué de presse

Publié le 20 mai 2019 à 15h35

L’étude Zen 2050 est une exploration collective par des entreprises de tous les secteurs de la faisabilité de la neutralité carbone de la France en 2050, au sens de l’équilibre entre émissions de gaz à effet de serre et absorptions.

De nouvelles mobilités

Pilotée par 27 entreprises membres de Entreprises pour l'Environnement (EPE), l'étude Zen 2050 élabore les scénarios qui permettraient d'atteindre une France neutre en carbone en 2050. "Cela nécessite une transformation sans précédent", assène Claire Tutenuit, déléguée générale d'EPE, mais c'est possible.

L'un des secteurs les plus émetteurs de carbone est la mobilité. 30% des gaz à effet de serre sont liés au déplacement des personnes et des marchandises. "Il faut réduire les mobilités contraintes, répond Claire Tutenuit, en rapprochant les habitants des centre-ville". Un plus simple accès aux transports en commun électrifiés, comme le train, le tramway, métro, est aussi incontournable.

Autres pistes à développer en parallèle : l'électrification des véhicules, le changement de propulsion des camions, mais aussi davantage de modes doux pour se déplacer, vélo, trottinette, marche à pied... Quant aux marchandises, Zen 2050 recommande de favoriser le fret ferroviaire et fluvial.