Embarquez dans le « Connecting Europe Express »

Parti de Lisbonne le 2 septembre, le « Connecting Europe Express » promeut l’usage du train, comme moyen de transport durable, accessible et sûr, dans 100 villes du Vieux Continent. Embarquez dans cette rame pas comme les autres, à l’occasion de l’Année européenne du rail, et assistez à la fin de son périple, le 7 octobre à Paris.

Mis à jour le

Lecture 3 min.

Pas moins de 26 pays visités en un peu plus d’un mois… Le train Connecting Europe Express est l’un des points d’orgue de l’Année européenne du rail. Cette rame, qui doit achever son périple le 7 octobre à la Gare de l’Est, entend mettre en lumière le rôle déterminant du rail, mais aussi les défis que le secteur ferroviaire doit relever pour attirer plus de passagers et de fret, au cours d’animations rassemblant personnalités institutionnelles, journalistes, ONG, associations et citoyens européens.

Cette initiative inédite mobilise la Commission européenne, la Communauté européenne du Rail (CER), les entreprises ferroviaires européennes, les gestionnaires d’infrastructure et de nombreux autres partenaires européens ou locaux. Dans ce cadre, notre Groupe fournit, sur les six voitures du « Connecting Europe Express », une voiture-conférence qui accueille des débats, des animations et des expositions illustrant l’engagement de la SNCF dans chaque ville étape tout au long du trajet.

En savoir plus sur le « Connecting Europe Express »

5 étapes françaises pour le « Connecting Europe Express »

Le train Connecting Europe Express fait escale en France les 4, 5 septembre et les 6, 7 octobre, au cours de 5 étapes : 

  • Le samedi 4 septembre en gares d’Hendaye et de Bordeaux Saint-Jean. Un dialogue citoyen, rassemblant des jeunes autour de Josef Doppelbauer, directeur de l’Agence de l’UE pour les chemins de fer, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle Aquitaine et Christophe Fanichet, président de SNCF Voyageurs, est programmé à bord entre les deux gares.
  • Le dimanche 5 septembre à la gare de Chambéry-Challes-les-Eaux, en présence de Luc Lallemand, président de SNCF Réseau. L’occasion de célébrer la coopération européenne et l’engagement de la France et de l’Italie en faveur du développement des connexions ferroviaires transfrontalières illustrés par le projet Lyon-Turin, projet majeur du corridor méditerranéen, et de promouvoir les trains de nuit entre capitales et villes européennes.
  • Le mercredi 6 octobre à la gare de Strasbourg. Différentes animations sont au programme de cette avant-dernière étape, dont une cérémonie autour du thème de l’engagement de la jeunesse pour la mobilité durable, en présence de députés européens et de jeunes citoyens.
  • Le jeudi 7 octobre en Gare de l’Est, à Paris. Le terminus du « Connecting Europe Express » sera l’occasion de dresser le bilan de ce périple transeuropéen avec une prise de parole des hautes autorités de la Commission européenne, de l’État et du Groupe SNCF.
  • Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, à l’occasion du passage du Connecting Europe Express en gare de Chambéry Challes les Eaux

  • Christophe Fanichet, PDG de la SA SNCF Voyageurs, accueille le Connecting Europe Express en gare de Hendaye pour sa première étape.

  • Dialogue citoyen à bord de la voiture conférence SNCF

  • Luc Lallemand, PDG de la SA SNCF Réseau, lors de la signature du panneau d’or du Connecting Europe Express à Chaméry

  • Voiture hongroise de la MAV aménagée en voiture exposition par Shift 2 Rail, à Chambéry

  • Les principaux financeurs du projet TELT lors d’une signature, ici Marc Virano et Hubert Du Mesnil, à Chambéry

  • Le Brass-Band « Les Pourquoi Pas » pour accueillir le Connecting Europe Express en musique à Chambéry

1/7

Une année pour promouvoir le train auprès des citoyens européens

Si les chemins de fer font partie de notre imaginaire collectif et de notre patrimoine, le train - mode de transport vertueux, innovant, abordable et sûr pour les personnes et les marchandises - est aussi l’une des solutions qui doit permettre à l’Europe d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. Un objectif que s’est fixé l’Union européenne (UE) dans le cadre de son Pacte vert pour l’Europe1.

Afin de promouvoir le rail auprès des citoyens européens, plus particulièrement des plus jeunes, le Conseil de l’UE et la Commission européenne ont officiellement lancé, le 29 mars 2021, l’Année Européenne du rail. Ce grand événement, approuvé le 15 décembre 2020 par le Parlement européen, entend encourager les passagers comme les entreprises à privilégier ce moyen de transport à travers des manifestations organisées autour des thématiques suivantes :

  • la réduction des émissions de CO2
  • les droits des passagers
  • le rôle essentiel du rail pour la continuité de l’économie face aux crises
  • l’attractivité du rail et de ses métiers
  • les trains de nuit
  • le tourisme
  • les aspects historiques et culturels des chemins de fer

The futur is rail

Le groupe SNCF, acteur de l’Année européenne du rail

40 ans du TGV, 50 ans de la Cité du Train, 25 ans de Thalys, inauguration de la salle des fresques de la gare de Paris-Lyon ou achèvement de travaux de modernisation du réseau ayant bénéficié de financements européens… Le groupe SNCF prend pleinement part à cette Année européenne du rail, suite à l’appel à proposition de manifestations lancé par la Commission européenne aux gestionnaires d’infrastructures et aux entreprises ferroviaires.

Autant d’occasions de célébrer le train qui relie les personnes, les régions et les entreprises de toute l’UE et témoigne du savoir-faire européen en matière d’ingénierie.

Mais au fait, pourquoi en 2021 ?

L’Année européenne du rail n’a pas été choisie par hasard. En effet, 2021 marque la première année de mise en œuvre intégrale du 4e paquet ferroviaire. Ce paquet législatif vise à créer un espace ferroviaire européen pleinement intégré, à supprimer les derniers obstacles institutionnels, juridiques et techniques et à soutenir la croissance économique.

En savoir plus sur les paquets ferroviaires

1 Le pacte vert pour l’Europe propose un plan d’action destiné à : promouvoir l’utilisation efficace des ressources en passant à une économie propre et circulaire ; restaurer la biodiversité et réduire la pollution. Le plan présente les investissements nécessaires et les instruments de financement disponibles. Il explique comment garantir une transition juste et inclusive. L'UE vise à être climatiquement neutre en 2050.