Crédit photo en-tête de page : Sardo médiathèque / SNCF

Tout sur les 40 ans du TGV

Pour l’anniversaire du TGV, nous avons rassemblé pour vous des contenus célébrant l’épopée du train à grande vitesse. Entre Histoire avec un grand H et histoires au pluriel. En voiture !

Publié le | Mis à jour le

Lecture 2 min.

Cette année, le TGV fête ses 40 ans. C’est le 26 février 1981 que le premier train à grande vitesse franchissait le cap des 380 km/h, marquant une étape-clef dans la grande aventure du chemin de fer français. Depuis, de la mythique rame orange aux Ouigo, de « Patrick » au TGV INOUI, de 380 km/h à 574 km/h, l’histoire du fleuron de la SNCF s’est écrite en chiffres, mais aussi en récits intimes.

Quand Patrick payait sa tournée

En 2020, le tout premier TGV, baptisé affectueusement « Patrick », faisait une tournée d’adieux à travers la France, après 40 ans de bons et loyaux services. L’occasion pour les agents de la SNCF, mais aussi pour le grand public, de dire au revoir au mythique train orange.

En savoir plus sur la tournée de « Patrick »

30 records du monde en 40 ans

Si chacun sait que le TGV détient le record du monde de vitesse sur rail avec une vitesse de 574,8 km/h, ce n'est pas son seul exploit. Dès son lancement, en 1981, il battait un record, coiffant au poteau le célèbre Shinkansen japonais, qui détenait jusqu’alors la palme de la vitesse ; le premier jalon d’une histoire marquée par les records.

Découvrez l’épopée de la grande vitesse en vidéo

Yannick, passion TGV

Le train à grande vitesse a suscité de nombreuses passions dès son lancement. Yannick avait 10 ans lorsque le TGV a battu le record de vitesse en 1981. Quelques mois après, il a pu même en voir un de près lorsque le TGV a été présenté au public. Ce coup de foudre l’a décidé à devenir conducteur de trains. Il revient avec enthousiasme sur les liens entre l’histoire du TGV et son histoire personnelle, dans ce podcast.

Découvrez le témoignage de Yannick

Mylène et les premiers Ouigo

En 2013, nous lancions Ouigo, notre offre de trains à bas coût, pour proposer des voyages à grande vitesse à des tarifs compétitifs. Dès 2012, les nouvelles rames de cette gamme étaient en construction au technicentre de Bischheim (Alsace), dans le plus grand secret. Dans un podcast exclusif, Mylène, une électricienne qui a fait partie de cette aventure, nous raconte.

Découvrez le témoignage de Mylène