Prix SNCF du Polar 2019 : « Les visés »

Découvrez « Les visés » de Thomas Gosselin et Giacomo Nanni, l’une des 5 œuvres en compétition dans la catégorie Bande Dessinée du Prix SNCF du Polar 2019.

Les visés

Auteurs : Thomas Gosselin et Giacomo Nanni
Pays : France 
Éditeur : Cambourakis 

Résumé

Cet album retrace la trajectoire de Charles Joseph Whitman (1941-1966), connu pour avoir commis un meurtre de masse le 1er août 1966 à l’université du Texas à Austin. Plongeant dans les notes du journal qu’il avait tenu au cours de sa courte vie, les auteurs suivent et reconstituent les faits marquants de son enfance jusqu’au jour fatidique : éducation très religieuse, engagement chez les scouts, fascination précoce pour les armes à feu, engagement chez les Marines, affection qui le liait à sa mère et conflits qui l’opposaient à son père… Ceci jusqu’à leur divorce, qui a agi comme un déclencheur chez le jeune Charles. Au point qu’il perde pied, tue sa mère et sa femme et décide d’assassiner nombre d’anonymes depuis la tour de l’université d’Austin. Autant d’événements qui nous sont contés minute par minute, dans les pas du tueur, nous faisant partager l’angoisse des victimes et des forces de l’ordre tout en nous invitant à reconstituer a posteriori les explications psychologiques de ses folies. Un récit glaçant et haletant, qui fait écho aux meurtres de masse commis avec une régularité déconcertante depuis lors aux États-Unis.

Thomas Gosselin

Né en 1979, Thomas Gosselin est diplômé des Beaux-Arts d’Angoulême. Découvert dans la revue « Clafoutis » des éditions de la Cerise, il publie en 2001 sa première BD « Salmigondis » (éditions Week-end Doux). Pour la plupart de ses œuvres, Thomas Gosselin assure aussi bien le scénario que l’illustration. Ce qui est notamment le cas pour « Au recommencement » (2009) et « Blackface Babylone » (2015) chez Atrabile. Il aime inventer des histoires de logique ratée, écrire des feuilletons sans idée précise pour la trame, comme pour « Sept milliards de chasseurs-cueilleurs » (Atrabile,  2013).

Giacomo Nanni

Giacomo Nanni est né en Italie et vit aujourd’hui à Paris. Après avoir étudié le dessin animé à l’École du Livre d’Urbino, il publie en 1996, dans la revue Mano, « Six dessins pour un voyage en Grande Garabagne » d’après Henri Michaux. Depuis 2004, il fait partie du groupe de dessinateurs réunis autour de la revue « Canicola » (primée au Festival d’Angoulême en 2008) qui incarne la nouvelle avant-garde de la BD italienne. En 2005, il remporte le Prix de la meilleure histoire courte au festival de Lucca avec « La Plus Belle Chose », devenue un chapitre de son premier livre, « Le garçon qui cherchait la peur » (Cornélius, 2012).