Louis Armand

De 1955 à 1958, les prémices de l’innovation

Figure emblématique du réseau Résistance-Fer, mouvement de lutte clandestine des cheminots, Louis Armand devient directeur général de la SNCF en 1949. Quand ce polytechnicien devient président en 1955, il lance l’électrification des lignes du Nord et de l’Est en adoptant le nouveau système de courant monophasé de fréquence industrielle (25 000 V, 50 Hz). SNCF bat un nouveau record du monde de vitesse avec 2 locomotives lancées à 331 km/h. C’est aussi l’époque du lancement du service Trans Europe Express et de la suppression de la 3e classe. Louis Armand quitte la présidence de l’entreprise en 1958.