Philippe Rouvillois

De février à juin 1988, le poids de la responsabilité

D’abord directeur adjoint chargé des Finances au sein de SNCF, Philippe Rouvillois en devient numéro 1 en février 1988. Il décide de mettre un terme à sa présidence après le très grave accident survenu en gare de Paris-Lyon en juin 1988. Une stèle honore la mémoire des 56 victimes sur le quai B souterrain de la gare.