Pierre Guinand

De 1938 à 1940, le premier président

Premier président de la Cour des comptes entre 1936 et 1937, Pierre Guinand devient, à la fondation de SNCF en 1938, son premier président. Cette année-là, SNCF prend la forme d’une société anonyme mixte, détenue à 51% par l’État.

L’armistice du 22 juin 1940 place l’entreprise sous l’autorité et le contrôle de l’occupant allemand. En septembre 1940, le gouvernement de Vichy démet Pierre Guinand de ses fonctions.