Crédit photo en-tête de page : Alex Profit

Innover pour le train de demain

Autonome, connecté et zéro émission… Nous préparons l’arrivée du train du futur avec nos partenaires industriels. Cette démarche s’inscrit dans notre plan pour la transition énergétique et la sortie du diesel ferroviaire d’ici 2035.

Vidéo : Film innovation - Trains intelligents

Le train autonome

Les promesses du train autonome sont nombreuses : transporter davantage de personnes et de marchandises, avec plus de régularité, de sobriété énergétique et une meilleure performance économique. Tout cela en veillant à avoir la même exigence de sécurité pour nos voyageurs.

Les premiers tests de ces rames entièrement automatiques, développées pour Fret SNCF et TER en collaboration avec l’Institut de recherche technologique Railenium, sont prévus pour 2020. Notre objectif est de les faire rouler dès 2023.

En savoir plus

TER hybride et hydrogène : au cœur des territoires

Les premiers TER hybrides (électricité et diesel) entreront en gare dès 2021 avec le concours financiers des régions Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire et Occitanie.

Ces rames Régiolis (construites par Alstom) modifiées promettent une réduction de 20% de l’énergie consommée et des émissions de gaz à effet de serre. Une étape supplémentaire dans notre démarche de verdissement du réseau qui devrait se poursuivre ces prochaines années avec le déploiement du TER à hydrogène. Ce train zéro émission, fabriqué par Alstom, abrite une pile à combustible qui produit de l’électricité grâce à un mélange d’hydrogène et d’oxygène.

Les premiers trains à hydrogène pourraient circuler à partir de 2022, en remplacement des rames diesel encore utilisées sur les parties non électrifiées du réseau.

Découvrez le TER à hydrogène

Le TGV du futur

Recyclable à 97%, plus aérodynamique, capable de récupérer l’énergie du freinage et connecté… le TGV du futur est un concentré de haute performance énergétique. Autant d’innovations qui permettent à ce TGV nouvelle génération de réduire de 20% la consommation d’énergie et d’améliorer le bilan carbone de 37% par rapport aux rames actuelles.

SNCF a confirmé la commande de 100 rames à Alstom, en juillet 2018, pour un montant de près de 3 milliards d’euros. L’arrivée dans vos gares des TGV du futur est programmée pour 2023. Le déploiement s’échelonnera, lui, sur dix ans.

Vidéo : Le TGV du futur en images