Crédit photo en-tête de page : Shutterstock

Ces passages à niveau qui « parlent » à votre voiture

Comment donner l’ordre à une voiture autonome de s'arrêter à un passage à niveau ? Notre direction Innovation & Recherche teste de nouvelles solutions pour faire communiquer ces véhicules connectés avec nos installations et ainsi garantir votre sécurité aux abords des voies.

Mis à jour le

Lecture 4 min.

Vous pensez que les véhicules autonomes sont toujours du domaine de la science-fiction ? Détrompez-vous ! À l’image des Tesla, de nombreuses voitures déjà en circulation offrent un niveau d’automatisation partielle qui vous permet au de déléguer le contrôle de la vitesse et de la direction. En tant que conducteur, vous devez doit néanmoins surveiller l’environnement et reprendre le contrôle en cas de besoin.

Certaines marques ont annoncé la prochaine commercialisation de véhicules proposant une autonomie plus importante, qui permettra à la voiture d’analyser son environnement et d’agir en conséquence. Là encore, vous devrez être capable de reprendre le contrôle à tout moment, mais le véhicule sera totalement autonome dans certaines situations courantes.

« Carrefour Intelligent », notre projet de passages à niveau connectés

Le développement des véhicules automatisés porte de nombreux enjeux de sécurité et de communication avec nos infrastructures pour le respect de la signalisation routière, notamment aux passages à niveau (PN). Afin de vous apporter des solutions concrètes, notre direction Innovation & Recherche a lancé en 2017 le projet « Carrefour Intelligent » dont le but est de faire communiquer les passages à niveau avec vos véhicules connectés et autonomes.

Mené dans le cadre du programme Tech4Rail, l’accélérateur d’innovations de notre Groupe, le projet « Carrefour Intelligent » a montré, grâce à plusieurs démonstrations réalisées entre 2019 et 2020, qu’un véhicule connecté pouvait effectivement communiquer avec un PN. Équipée d’un module de transmission avec antennes GPS, Wifi et 4G, l’installation peut en effet indiquer sur le système d’information du conducteur s’il est ouvert, fermé, en dérangement ou si des travaux sont en cours sur la voie. Cela apporte une aide à la conduite et un renforcement de la sécurité en complément de la signalisation routière existante.

En savoir plus sur le programme Tech4Rail

Une 1ʳᵉ démonstration a été réalisée, en mars, avec une voiture autonome approchant un PN.

Mettre à l’épreuve les capacités de la voiture autonome

Forte de ces premiers succès, nous nous sommes associés en 2020 au fournisseur français de composants Valeo pour allier expertises ferroviaire et automobile, et réfléchir à l’évolution des passages à niveau afin de répondre au développement des véhicules autonomes.

En mars 2021, une première démonstration a été réalisée avec une voiture autonome approchant un PN. La voiture était équipée de systèmes permettant d’identifier l’installation par différents moyens, séparément ou de façon combinée :

  • des caméras frontales et latérales pour reconnaître le feu et le panneau signalant le PN
  • une cartographie embarquée haute définition indiquant la position géographique du PN
  • une connectivité recevant le message émis par le module de transmission du PN

De nouvelles démonstrations à venir

Comme prévu, chacun de ces systèmes a détecté l’installation, permettant au véhicule de solliciter la reprise en main par le conducteur (car le niveau d’autonomie du véhicule utilisé pour ces tests ne permet pas encore de traverser le PN avec toutes les garanties de sécurité nécessaires). En outre, lorsque le conducteur n’a pas repris la main dans les délais impartis, le véhicule a déclenché le freinage d’urgence ou s’est garé sur un accotement pour ne pas gêner la circulation.

Une nouvelle démonstration est prévue à la fin du mois de juin avec des tests plus complexes (franchissements de PN, présence d’un obstacle ou de voitures arrivant dans l’autre sens, distance d’approche du véhicule, etc.) qui mettront à l’épreuve les capacités d’une voiture dotée d’un niveau d’autonomie plus élevé et ne nécessitant aucune assistance du conducteur.

Des pancartes de téléphone « nouvelle génération »

L’expérimentation menée en mars a également permis d’évaluer la capacité du véhicule autonome à détecter la nouvelle pancarte de téléphone PN. Destinées aux passages à niveau automatiques les moins empruntés, ces pancartes remplaceront les téléphones ferroviaires habituels à l’intention des usagers de la route. La pancarte présente le numéro de téléphone qui permet de joindre l’équipe chargée de la maintenance du PN. Elle est également pourvue d’un QR code et d’une puce NFC qui permettent à un smartphone d’appeler directement les agents de maintenance.

Cette nouvelle pancarte sera produite à grande échelle par l’établissement Infrarail de Saint-Dizier (Haute-Marne) pour être déployée sur le réseau d’ici juin 2022. Les résultats des tests sont en cours d’analyse et permettront d’optimiser la position du panneau et la bonne lecture du QR code par la caméra de la voiture pour déclencher l’appel souhaité.