Crédit photo en-tête de page : Yann Audic

Avec la téléconduite, cap sur le train autonome

En avril dernier, nous avons fait circuler sur notre réseau le premier train conduit à distance. Une innovation majeure au cœur de notre programme de développement du train autonome.

Une innovation technologique majeure

Imaginez, un train piloté par des conducteurs situés à des kilomètres de la rame… Telle est la prouesse technique réalisée par notre Groupe et ses partenaires1 au printemps.

En effet, après 18 mois de recherches et d’essais, un prototype de train-drone, téléconduit par des conducteurs basés à Vigneux-sur-Seine (Essonne), a parcouru quatre kilomètres de voies entre Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et Juvisy-sur-Orge (Essonne).

Vidéo : Projet train autonome : la téléconduite

Un pas supplémentaire vers le train autonome

Bardée de capteurs et dotée d’un système de détection des obstacles, la locomotive de notre rame expérimentale est également équipée d’une caméra qui filme les voies. Les images sont envoyées à un poste de conduite à distance. Le conducteur visualise le trajet du train situé à plusieurs kilomètres de là et le téléconduit (accélération, freinage, arrêt).

Réalisée grâce aux technologies de transmission satellite et de réseau cellulaire LTE (Long Term Evolution), équivalent à de la 4G, cette première a démontré la faisabilité technique de la téléconduite. Elle constitue un pas supplémentaire dans la réalisation de notre projet train autonome, dont l’objectif est de faire circuler des prototypes d’ici 5 ans.

En savoir plus sur le projet train autonome

1 Le Centre national d’études spatiales (CNES), Actia Telecom, l’Institut de Recherche Technologique (IRT) Railenium et Thales