Crédit photo en-tête de page : Shutterstock

Comment nous anticipons les risques de fortes pluies et d’inondations

Pour prévenir les conséquences des épisodes de fortes pluies ou de crues, nous avons mis en place des systèmes d’alerte sur le terrain, ainsi qu’un plan d’action pour traiter leurs conséquences sur le réseau ferroviaire.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 3 min.

Pluies intenses, crues, orages… Ces phénomènes météorologiques ne sont pas sans conséquences sur nos infrastructures ferroviaires ou les circulations de vos trains. Ils peuvent en effet occasionner de nombreux désordres comme une inondation sur les voies, un glissement de terrain, ou une coulée de boue.

Pour anticiper les conséquences de ces événements pluvieux qui surviennent de plus en plus fréquemment, nous avons mis en place des dispositifs de surveillance en continu des précipitations et du niveau des cours d’eau à l’échelle du réseau. Des mesures adaptées aux risques viennent compléter ces systèmes d’alerte.

Un travail en collaboration avec Météo France

Les structures opérationnelles de la SNCF ont des contacts réguliers avec les prévisionnistes de Météo France afin d’anticiper le plus en amont possible les phénomènes de fortes pluies ou d’orages violents pouvant occasionner des désordres incompatibles avec les circulations. À cet effet, des bulletins de vigilance sont, le cas échéant, transmis au centres opérationnels de la SNCF afin d’anticiper les risques associés.

Surveiller les voies

Pour surveiller l’état de nos ouvrages en terre en cas de fortes pluies, nous avons mis au point un système de surveillance en temps réel de la pluviométrie. Baptisé TOUTATIS, pour Tournée Ouvrages en Terre sur Alertes Intempéries, celui-ci avertit par téléphone l'agent chargé de maintenance en cas de dépassement des seuils pluviométriques fixés pour chaque ouvrage en terre connu comme étant à risque vis à vis des pluies intenses. Ce dernier effectue alors une visite sur le site concerné par le déclenchement de l'alerte.

Ce système d’alerte présente plusieurs avantages :

  • déterminer quelle intensité de pluie représente un risque pour les ouvrages en terre et la sécurité des circulations
  • déclencher une opération dans un délai court grâce au centre de supervision qui prévient l’agent le plus susceptible d’intervenir sur le terrain
  • améliorer la sécurité du dispositif en cas d’intempéries tout en réduisant le coût de maintenance

TOUTATIS, systèmes d'alerte dédié à la surveillance des voies en cas d'intempéries pluvieuses

TOUTATIS, systèmes d'alerte dédié à la surveillance des voies en cas d'intempéries pluvieuses

.

Anticiper le risque de crue

Les crues peuvent affecter nos infrastructures ainsi que la circulation des trains. Elles font l’objet d’une surveillance en temps réel par PREDICT, qui définit des seuils d’alerte (hauteurs d’eau) sur des cours d’eau au niveau des stations de mesure. Fourni par une filiale de Météo France, ce service traite les informations de Vigicrues, émet une alerte quand le niveau critique est dépassé et permet de visualiser les stations en alerte sur une plateforme en ligne.

Depuis 2019, nous faisons évoluer PREDICT afin de mieux répondre aux besoins opérationnels grâce à des points de suivi réguliers.

PREDICT, le système d'alerte lors d'un risque de crue

PREDICT, le système d'alerte lors d'un risque de crue

.

Traiter les conséquences des pluies

En cas de pluies intenses, les infrastructures peuvent être sérieusement endommagées : la dégradation des équipements électriques, les coulées de boue et les glissements de terrain ont en effet des impacts importants sur le réseau. Le trafic peut se retrouver ralenti, voire interrompu selon la gravité des dégâts causés. D’où la nécessité d’avoir un plan d’action adapté pour faire face aux conséquences des pluies.

En amont des inondations et des crues

Voici les actions prévues en fonction du niveau d’alerte transmis :

  • préserver les installations les plus vulnérables (signalisation, aiguillages, têtes de câble)
  • protéger le matériel roulant
  • mettre en place des barrages ou digues provisoires.

Pendant l’incident

Quand le niveau d’eau monte, notre priorité consiste à :

  • assurer la continuité du service avec un plan de transport adapté
  • dégager et sécuriser les voies et les abords
  • assurer l’assistance et l’information des voyageurs.

Lors de la décrue

Pour permettre la reprise du trafic, nous nous attachons à :

  • pomper et sécher l’eau dans les infrastructures
  • installer une signalisation mobile
  • envoyer des experts infrapôle pour inspecter les sites
  • évacuer les eaux restantes et nettoyer les voies, le ballast, les quais, les gares, les locaux, entrepôts et bureaux
  • vérifier le bon fonctionnement de la signalisation, des caténaires, des ouvrages en terre et des installations de voies
  • relancer les réseaux télécom et informatiques
  • remettre en place les équipements évacués
  • faire circuler des trains de reconnaissance des voies pour désoxyder les rails avant de reprendre les circulations commerciales.