Publié le

Mouvements sociaux

En cette période difficile pour les voyageurs, SNCF se mobilise et s’organise pour permettre à ceux qui sont contraints de se déplacer de le faire dans les meilleures conditions. Explications.

Consultez l’info trafic

Importez le calendrier des grèves dans votre agenda

Ressources et organisation d’un plan de transport

La circulation des trains mobilise différentes ressources, humaines et matérielles, et exige donc une organisation importante.

En effet, pour rouler, un train doit nécessairement avoir à son bord :

  • un conducteur
  • un contrôleur

et mobilise également :

  • des agents d’escale
  • des agents en poste d’aiguillage

De plus, le matériel roulant doit être affrété au bon endroit, ce qui nécessite un surcroît de ressources et d’organisation.

À chaque conducteur, son type de train

Pour rappel, chaque conducteur est habilité à conduire un certain type de matériel et sur des lignes spécifiques, même en cas de mouvement social :

  • un conducteur de TER ne peut pas faire circuler un TGV
  • un conducteur TGV habilité sur la ligne Paris-Bordeaux ne peut pas assurer le service sur la ligne Paris-Lyon

Le déclenchement d’une grève, comment ça marche ?

Les cheminots, comme d’autres agents du service public, ne peuvent pas se déclarer en grève de manière spontanée et aléatoire. La loi impose une procédure :

  • un ou plusieurs syndicats identifient une ou plusieurs revendications fortes et déposent une « Demande de Concertation Immédiate ». Ce document constitue une demande de rencontre avec l’entreprise sur un sujet précis
  • une réunion entre l’entreprise et les organisations syndicales doit être prévue dans un délai de 3 jours
  • à l’issu des négociations, la direction et les syndicats rédigent un document conjoint, le « relevé de conclusion concerté » qui met en avant les points d’accord et de désaccord. Il est signé par les parties prenantes et diffusé au personnel concerné
  • la décision du dépôt d’un préavis de grève peut alors être annoncée par les organisations syndicales immédiatement ou dans un délai de 15 jours maximum. La grève peut être annoncée « reconductible »

Les différentes formes de grève

Il existe deux types de grève : 

  • la grève « carrée » ou « franche », dont la durée est définie dans le temps
  • la grève reconductible, qui peut être renouvelée à une date et pour une durée donnée 

En amont : les Déclarations Individuelles d’Intention

Certains salariés doivent déclarer, au plus tard 48 heures à l’avance, leur intention de participer à la grève. Pour cela, ils remplissent une « Déclaration Individuelle d’Intention » (DII).

Sont tenus de se déclarer les agents qui exercent des fonctions essentielles à la circulation des trains, comme par exemples :

  • les conducteurs de trains
  • les contrôleurs
  • les agents des postes d’aiguillages
  • les agents en charge de l’information voyageurs (etc.)

Comment se construit un plan de transport adapté?

Que ce soit sur la ville, le département ou la région, ce sont les Autorités Organisatrices des Transports, c’est-à-dire les élus des collectivités locales, qui établissent la liste des besoins essentiels pour leurs administrés.
Il s’agira par exemple de la desserte de l’hôpital ou du lycée, du maintien en exploitation même minime d’une ligne desservant un site industriel important ou un bassin d’emploi, etc. Les besoins des personnes à mobilité réduite sont également pris en compte. Ces priorités permettent de fixer le niveau minimal d’un plan de transport.
L’AO identifie ces besoins et fixe les niveaux de service à tenir. SNCF établit des plans de transport répondant à ses exigences, choisit le plan adapté aux perturbations prévisibles et informe les voyageurs sur les dessertes et les horaires.

  • À J-2, les « Déclarations Individuelles d’Intention » (DII) sont prises en compte pour chaque activité : Transilien, TER, Intercités et TGV. En se basant sur ces informations, le niveau de service pouvant être assuré sur chaque axe ou ligne est déterminé.
  • À J-1, une mutualisation des services est organisée sur chaque axe, chaque ligne et chaque activité afin de déterminer l’état général du trafic (normal, peu perturbé, perturbé ou très perturbé).
  • À J-1, à 17 heures, les détails du plan de transport adapté sont publiés sur les outils d’information voyageurs (l’appli SNCF, le site sncf.com, les comptes Twitter des différentes lignes...) ainsi qu’en gare par des affiches et des tracts. À noter également, la présence des volontaires de l’information (reconnaissables à leurs gilets rouges) mobilisés pour renseigner et orienter les voyageurs

SNCF ne peut donc vous informer sur les circulations de vos trains que la veille pour le lendemain car les Déclarations Individuelles d’Intention sont rassemblées jusqu’à 48h avant et une journée est nécessaire pour refaire les plans transports adaptés.

Pourquoi l’information voyageurs est-elle délivrée seulement la veille ?

En résumé, le plan de transport adapté ne peut être délivré que la veille pour le lendemain en raison des contraintes et actions suivantes :

  • connaître en amont le nombre de grévistes dans les métiers essentiels à la circulation des trains
  • 48h avant le début de la grève, estimer le nombre de grévistes pour chaque activité et déterminer le niveau de service pour chaque axe et chaque ligne
  • la veille de la grève, mutualiser les niveaux de service pour chaque axe et ligne et, à 17 heures, et transmettre aux voyageurs via les différents canaux de communication le plan de transport adapté.

L’info trafic en période de grève

Chaque jour à 17 heures, vous disposez, sur l’appli SNCF, de l’information sur tous les trains circulant le lendemain. Cette information est également disponible sur la Newsroom et par téléphone, au 3635, ainsi que sur les comptes Twitter @SNCF et les comptes des lignes.

Téléchargez l’appli SNCF pour IOS

Téléchargez l’appli SNCF pour Android

Suivez le compte Twitter @SNCF

Comment connaître le taux de participation ?

Les Déclarations Individuelles d’Intention permettent d’estimer le nombre de grévistes mais le taux précis de participation se mesure en deux temps :

  • le jour J, il faut attendre le déclenchement de la grève pour connaître le nombre définitif d’agents grévistes et par conséquent, le taux de participation à la grève
  • à J+1, un pointage précis permet de déterminer le nombre définitif de grévistes au niveau national et des huissiers sont mandatés pour contrôler le processus de comptage

Vidéo : La reprise progressive du trafic après un mouvement social