Rail endommagé

Lorsqu’un rail est endommagé, le trafic est interrompu pour procéder aux réparations. Et pour votre sécurité, ils sont soumis à une surveillance et à une maintenance régulières.

Consultez l’info trafic en temps réel

Rail endommagé : les causes

Un rail peut être endommagé par une combinaison de plusieurs facteurs. Le premier tient au rail lui-même :

  • un défaut du métal

  • l'usure : les voies ferrées sont sollicitées au quotidien. Des trains de plusieurs dizaines de tonnes passent chaque jour, à une vitesse allant jusqu’ à 320 km/h

Les rails peuvent également se déformer sous l’effet des intempéries :

En savoir plus sur le rail

Le rail est une barre d’acier. Deux files parallèles de rails forment la voie ferrée. Celle-ci repose sur des traverses, généralement en béton, garantissant l’écartement et l’inclinaison des rails. Au-delà de leur fonction de guide et de support de roulement pour les trains, les rails servent aussi à conduire l’électricité.

Rail endommagé : l’impact sur le trafic

Lorsqu'un rail endommagé est signalé par un conducteur ou un opérateur de la voie ferrée, le trafic dans la zone concernée est interrompu. Une équipe d’agents SNCF spécialisés est dépêchée sur place, et procède aux réparations :

  • s’il faut remplacer la partie du rail endommagée l’intervention peut durer entre 2 et 3 heures. Quand cela est possible, vos trains empruntent un autre itinéraire le temps des réparations. En règle générale, cela a des conséquences sur votre heure d’arrivée

  • si la circulation est trop dense et le problème mineur, des réparations provisoires sont effectuées. Par mesure de sécurité, la vitesse des trains est alors réduite dans la zone concernée, ce qui a une incidence sur vos temps de trajets. Les réparations définitives sont effectuées la nuit afin de ne pas perturber le trafic

En savoir plus sur l’opérateur de la voie ferrée

La maintenance des rails : priorité à la sécurité

La priorité de SNCF est de garantir votre sécurité. Les rails font l’objet d’une surveillance attentive et rapprochée :

  • une surveillance régulière : de tous les 15 jours à tous les 2 mois, selon la ligne et le nombre de circulations. Le rail est vérifié et scanné à l’aide d’ultrasons. Tous les 6 mois, un train spécial sans voyageurs, inspecte l’intérieur du rail, sur toutes les lignes. Il permet de déceler d’éventuels défauts

  • une maintenance préventive appelée « meulage » : un train spécialisé rectifie le profil des rails. Il enlève jusqu’à 1 mm d’épaisseur d’acier pour éliminer les défauts de surface qui peuvent engendrer des fissures

  • des opérations de remplacement de grande longueur : un dispositif se déroulant toute l’année, visant à remplacer plusieurs dizaines de kilomètres de rails usés ou présentant des défauts

Les opérations de maintenance permettent d’allonger la durée de vie des rails et de garantir un contact optimal avec les trains.