Crédit photo en-tête de page : anikinearthwalker / Unsplash

Voyager en train de Metz à Nancy

Vous voyagez entre Metz et Nancy pour vos vacances, un week-end ou un déplacement professionnel ? En TER, profitez de billets de train à partir de 5€.

Réservez votre billet

Publié le | Mis à jour le

Tout savoir sur votre voyage en train entre Metz et Nancy

Besoin de rejoindre Metz depuis Nancy ? Optez pour le train et reliez la capitale des ducs de Lorraine en 36 mn1 grâce à nos liaisons entre ces deux grandes villes de la région Grand Est.

De la Moselle jusqu’à la Lorraine, faites votre choix parmi nos 51 trajets quotidiens2 en TER.

Grande fréquence et petits prix

Lève-tôt ou couche-tard, il y a toujours un train fait pour vous

Avec un premier départ de Metz à 6h02 et une dernière arrivée à Nancy à 23h134, vous êtes assuré de trouver un voyage adapté à votre emploi du temps.

Accédez au calendrier des meilleurs prix

Nos billets de trains entre Metz et Nancy sont ouverts à la vente jusqu’à 90 jours avant votre voyage. Planifiez votre trajet 3 mois à l’avance reste une solution simple et efficace afin de profiter de billets à prix réduits.

N’hésitez pas aussi à parcourir le calendrier des meilleurs prix sur OUI.sncf. Vous connaîtrez ainsi les dates les plus avantageuses pour votre voyage entre Metz et Nancy.

Vous ne pouvez prévoir à l’avance votre voyage ? Pas de panique. OUI.sncf vous propose une sélection d’offres et de bons plans de dernière minute.

Trouvez les meilleurs prix pour votre voyage Metz-Nancy

Consultez les offres de dernière minute

Réservez vos billets

Composez le 36 35 7j/7 de 7h à 22h (prix d’un appel local)

Privilégiez le train pour préserver la planète

Acteur incontournable des mobilités bas carbone, nous apportons des réponses durables aux enjeux de transport de voyageurs. En choisissant le train pour votre voyage Metz-Nancy, vous contribuez ainsi à réduire votre impact en émettant, en moyenne, 25 fois moins de CO2 que si vous aviez choisi de prendre votre voiture seul pour ce trajet.

En savoir plus

Découvrez Nancy

Bien arrivé à la gare de Nancy-Ville ? Vous voici pile au cœur de l’agglomération nancéienne, tramways, bus, cars, navettes et vélos en libre-service sont là pour vous faire découvrir les richesses de la cité lorraine.

La place Stanislas, l’incontournable

Forcément, pour commencer, pile au coeur de la ville, la « place Stan » comme l’appellent affectueusement les gens du cru. Inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco, qualifiée de plus belle place royale d'Europe, il est dit que tout bon Nancéien qui se respecte doit y passer au moins une fois par jour. Ses cafés avec des vastes terrasses ... Ses gaufres, ses glaces... Son opéra... Son Musée des Beaux Arts… Et pas loin, pour une pause sandwich sympa, l’estaminet mythique appelé « Made in France » qui reste une madeleine de Proust pour de nombreux ex-Nancéiens. Pas loin, un salon de coiffure pas comme les autres : « Mary coiffe les Hommes » et ses régulières expos de photos qui méritent d’y jeter un œil.

En savoir plus

Déambulation dans les petites rues historiques

Le quartier de Ville Vieille-Léopold, la partie la plus ancienne de la cité. Flâner aux alentours avant de suivre la Grande Rue, jusqu’à la porte médiévale de la Craffe. Pas loin, se trouve le parc de la Pépinière, le coin idéal pour faire la sieste, puis admirer son kiosque typique Art Nouveau ou le drôle de panier de basket réalisé par l’artiste Gilbert Coqalane. Le Muséum-Aquarium est au bout de la rue Sainte-Catherine, ses expos temporaires y sont toujours très inventives. Juste à côté, se dresse, sur 16 mètres, un Stanislas géant dessiné au pochoir par le street artiste internationalement connu Jef Aérosol. Un collectif ADN (Art dans Nancy) vous invite, d’ailleurs, à une promenade à la découverte des œuvres contemporaines à ciel ouvert de la ville. Sont visibles, entre autre, les oeuvres de David Walker, Kogaone, Daniel Buren ou encore Gé Pellini.

En savoir plus

La Villa Majorelle

S’il y avait un lieu culturel à ne pas manquer, ce serait la Villa Majorelle, récemment restaurée, emblème de l’Art Nouveau, un concentré d’un genre unique, magnifique témoignage artistique et industriel de la fin 19e et du début 20e. Quelques décennies plus tard, c’est Jean Prouvé qui marquera d’une main de maître l’architecture contemporaine de Nancy, par ses nombreux travaux, et sa vision d’avant-garde. Sa maison, elle aussi, se visite en été.

En savoir plus

1 Durée minimum pour un voyage direct avec TER entre les gares de Metz Ville et Nancy.

2 Nombre de trajets directs avec TER en une journée. Ce nombre peut varier en fonction du calendrier.

3 Prix minimum constaté pour un voyage en TER entre Metz et Nancy.

4 Les horaires des premiers et derniers trains Metz-Nancy peuvent varier en fonction du calendrier.

5 L’empreinte CO2 de votre voyage est calculée ainsi : distance de votre trajet x l’émission de CO2 d’un voyageur pour ce type de train par kilomètre. Lorsqu’un trajet nécessite l’utilisation de plusieurs types de trains (par exemple, vous empruntez en début de voyage un train TGV puis continuez votre parcours en empruntant un train TER), l’émission de CO2 de votre trajet correspond à la somme des émissions CO2 pour l’ensemble des trains utilisés lors de votre parcours.

Émissions de CO2 d’un voyageur parcourant un kilomètre, par type de train SNCF (basées sur les consommations d’énergie – source : Réseau de transport d’électricité (Rte), 2017 – et fréquentations de 2017 ) :

  • train TGV : 2,4 g CO2 par kilomètre
  • train Intercités : 8,1 g CO2 par kilomètre
  • train TER : 29,4 g CO2 par kilomètre
  • train Transilien / RER : 5,4 g CO2 par kilomètre

Émissions de CO2 d’un voyageur parcourant un kilomètre, par type de train international SNCF (basées sur les consommations d’énergie – source : Réseau de transport d’électricité (Rte), 2017 – et fréquentations de 2017) :

  • train Thalys : 8,6 g CO2 par kilomètre
  • train Eurostar : 11,45 g CO2 par kilomètre
  • train Gala : 8,4 g CO2 par kilomètre
  • train Alleo : 9 g CO2 par kilomètre

Sources : fréquentations 2017 et les consommations électriques moyennes de chaque transporteur ; facteur d’émission de l’électricité à usage transport « France » (48 gCO2e/kWh) pour les kilomètres réalisés en France ; facteur d’émission de l’électricité à usage transport « Europe » (420 gCO2e/kWh) ou facteur d’émission de l’électricité ferroviaire des pays concernés quand ils ont été transmis par les fournisseurs de l’électricité de traction, pour les kilomètres réalisés dans les autres pays.

Émissions de CO2 d’un voyageur parcourant un kilomètre, par type de mode urbain RATP (données 2017) :

  • métro : 3,4 gCO2/km
  • tramway : 2,8 gCO2/km
  • bus : 93,5 gCO2/km

Émissions de CO2 parcourant un kilomètre, par mode routier (basées sur les consommations de carburant et les taux de remplissage 2017 – OUIBUS )

  • OUIBUS : 17,8 gCO2/km

Émissions moyennes des autres moyens de transport pour un passager par kilomètre. Voitures particulières en France :

  • 213 g CO2/km (source : émission de CO2e d’une voiture moyenne en France : ADEME – http://www.bilans-ges.ademe.fr/Taux d’occupation des véhicules particuliers : STIF et DRIEA – « Enquête Globale Transport en Île-de-France », 2010 ; CGDD - « la mobilité des français, panorama issu de l’Enquête nationale transport »)
  • 2010 Autocars interurbains : 177 g CO2/km (source : Union des Transports Publics et Ferroviaires – chiffres d’émission de GES de niveau 1 - 2017)
  • avions vols intérieurs : 172 g CO2/km (source : ADEME (Base Carbone), avion (voyageurs) - 100-180 sièges, trajet de 0-1000 km)