Crédit photo en-tête de page : Fred de Gasquet

Le wifi arrive à bord des TER

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la première à tester le wifi à bord des TER. Après la ligne Mâcon-Lyon-Valence, une 2e expérimentation commence sur la ligne Lyon-Grenoble. 

Deux premiers tests

Après le lancement du wifi dans les TGV et dans certains Intercités, c’est au tour des TER d’être progressivement équipés. C’est la région Auvergne-Rhône-Alpes qui inaugure ce nouveau service : d’abord, en 2018, sur la ligne Mâcon-Lyon-Valence, et depuis cet été, sur la ligne Lyon-Grenoble. Les rames concernées sont signalées par un pictogramme apposé à l’intérieur et à l’extérieur de la voiture.

L’objectif, à terme, est d’équiper l’ensemble des lignes TER de la région.

Mot à mot

Le wifi à bord des TER, c’est la suite logique du wifi à bord des TGV. Il s’agit de répondre à la demande forte des usagers, car tout le monde veut maintenant rester connecté tout le temps.

Alain Thauvette, directeur régional TER - SNCF Mobilités

Une expérimentation participative

La région Auvergne-Rhône-Alpes a investi 1,3 million d’euros dans ces expérimentations destinées à identifier la technologie la plus performante. 

Les voyageurs sont d’ailleurs invités à donner leur avis sur la qualité du service. Les retours d’expérience au sujet du wifi sur la ligne Mâcon-Lyon-Valence sont ainsi en cours de compilation. 

Comment ça marche ?

Deux technologies sont testées à bord des TER. Le wifi embarqué, soit des antennes placées sur le toit des voitures afin de capter les signaux des opérateurs et alimenter une box. Ce système concerne les rames de la ligne Mâcon-Lyon-Valence et les TER de la ligne Lyon-Grenoble. 

Autre solution plus innovante, des vitrages « haut-débit » permettant aux ondes de pénétrer dans les rames des trains. Elles seront bientôt expérimentées sur les lignes Lyon-Roanne-Clermont et Lyon-Bourg-en-Bresse.