Crédit photo en-tête de page : Yann Audic

Les trains de nuit de retour en Europe

La SNCF a signé un accord avec les compagnies ferroviaires allemande, autrichienne et suisse pour relancer les trains de nuit en Europe. Dès décembre 2021, pourrait débuter une liaison Paris-Vienne.

Mis à jour le

Lecture 3 min.

Monter dans un train à la nuit tombée et ouvrir les yeux dans une autre ville, voire un autre pays... Pour qui l’a déjà fait, voyager en train de nuit a un charme unique.

Bientôt, ces trajets nocturnes seront de nouveau possibles au-delà des frontières. Nous avons signé un protocole d’accord avec trois compagnies européennes : la Deutsche Bahn (DB) allemande, les Chemins de fers fédéraux (CFF) suisses et la compagnie nationale autrichienne ÖBB, à l'origine du projet.

Le but ? Créer un Trans-Europe Express 2.0, du nom du célèbre réseau européen arrêté dans les années 1980, via les trains de nuit de la marque Nightjet gérée par ÖBB.

Où aller en train de nuit ?

Parmi les futures liaisons envisagées, notamment, le Paris-Munich-Vienne qui devrait débuter en décembre 2021. En rejoignant le Bruxelles-Vienne déjà existant à Mannheim, en Allemagne, ce train devrait parcourir la distance entre les capitales française et autrichienne en 15 heures.

En décembre 2023, une nouvelle section entre Mannheim et Berlin pourrait vous permettre de relier Paris et Berlin ainsi que Bruxelles et Berlin.

Même si les parcours ne sont pas encore finalisés, d’autres liaisons en train de nuit devraient suivre :

  • Zurich-Cologne-Amsterdam (décembre 2021)
  • Zurich-Barcelone (décembre 2024)
  • Zurich-Rome (décembre 2022)

Les trains de nuit sont historiques chez SNCF. Ils bénéficient aujourd’hui d’un vrai engouement de la part des voyageurs et des pouvoirs publics, car ils sont aussi essentiels à la desserte de certains territoires.

Jean-Pierre Farandou, Président-directeur général de la SNCF

En remplaçant les vols long-courrier ou les trajets en voiture, les trains de nuit représentent un choix écologique. En effet, un voyageur qui prend le train consomme 30 fois moins de gaz à effet de serre qu’en empruntant sa voiture. Cette option de transport est également souvent prisée par les familles et les jeunes, car elle permet d’économiser le coût d’une nuit d’hôtel.

En savoir plus