Pour le personnel soignant, des chambres meublées à proximité des hôpitaux

Acteur de l’économie sociale et solidaire lié à la SNCF, l’association Parme propose actuellement au personnel soignant des solutions d’hébergement meublé, à proximité des hôpitaux. Explication.

Publié le | Mis à jour le

Récemment, Sophie Grimaldi, directrice générale de l’association Parme, a reçu un mail d’un chef de service de l'hôpital de Creil (Oise), l’un des premiers établissements à faire face à un afflux continu de patients atteints du Covid-19. Le praticien exprimait de manière informelle ses remerciements. « On a visé juste et su répondre à un réel besoin, et en cette période particulièrement difficile, pouvoir se sentir utile fait du bien », commente-t-elle sobrement.

Ainsi, depuis le 26 mars, son association a permis à 10 médecins de loger dans une résidence de Nogent-sur-Oise, située tout près de l’hôpital. Chacun a désormais sa chambre meublée, « ce qui leur fait des temps de trajet moins longs et réduit les risques de contaminer leur propre famille ».

À proximité immédiate avec les hôpitaux

Des résidences comme celle de Nogent-sur-Oise, l’association à vocation sociale en a exactement 52, disséminées un peu partout en France. « Chacune contient une centaine de chambres, nous les louons à prix modéré, pour une durée de 1 mois à 3 ans, à de jeunes actifs, des salariés en mobilité géographique ou ayant des accidents dans leur parcours de vie, des stagiaires en formation… Un peu moins de la moitié sont, par ailleurs, des cheminots. » Son parc immobilier appartenant à 90% à la filiale du Groupe ICF Habitat, Parme est, en effet, étroitement lié à la SNCF. 

Et alors que la pandémie s'accélère, l’association entend contribuer à la mobilisation contre le coronavirus. Elle en a la possibilité. « Souvent proches des centre-ville, un certain nombre de nos résidences sont à immédiate proximité des établissements hospitaliers et nous disposons toujours d’un volet de chambres non louées », explique ainsi Sophie Grimaldi.

D’autres chambres disponibles partout en France

Une première proposition a donc été faite au directeur de l’hôpital de Creil : 15 jours de mise à disponibilité à titre gracieux. « L’offre aurait pu être prolongée mais il a préféré plutôt payer un mois de location à prix préférentiel, nous avons donc accédé à sa demande. » D’autres initiatives identiques devraient voir le jour rapidement, à Nancy, Dijon et Marseille notamment.

Depuis le début du confinement, Parme prend progressivement contact avec les services RH de tous les hôpitaux proches des résidences. « Nous estimons entre 150 et 200 le nombre de chambres disponibles et il faut qu’elle puisse servir, détaille Sophie Grimaldi. Car au sein de l’association, être en mesure d’aider et d’accompagner donne du sens à nos journées, chaque matin.»

L’Association Parme

Acteur de l’économie sociale et solidaire, l’association Parme propose des solutions d’hébergement meublé destinées au logement temporaire. Avec 52 résidences dans toute la France, elle soutient l’activité économique des régions et est particulièrement présente dans les zones de forte tension immobilière, comme l’Île-de-France.

En savoir plus