Publié le

La gare de Paris-Nord voit triple

Plus vaste, plus verte et bien mieux intégrée à la ville, la gare du Nord fait peau neuve. Une métamorphose totale et un chantier hors norme prévu jusqu’en 2024.

Objectif Paris JO 2024

Si vous êtes un habitué de la gare du Nord, vous avez déjà remarqué, ces trois dernières années, de nombreux travaux de rénovation. La gare parisienne, porte d’entrée en France des Belges, des Hollandais, des Allemands et des Anglais, n’en est pourtant qu’à ses débuts.

Cette première tranche de travaux achevée fin 2018, place désormais à un chantier de toute autre envergure. La métamorphose s’annonce, pour le moins, impressionnante puisque que la gare du Nord va tout bonnement tripler de taille à l’horizon 2024, l’année où Paris accueillera les Jeux Olympiques d’été.

D'ici 5 ans, la gare passe de 36 000 m² à 110 000 m²

Près de 30% trafic voyageurs en plus à l’horizon 2030

Ce projet d’agrandissement de la première gare d’Europe se veut une réponse à l’accroissement important du trafic voyageurs dans les années à venir. Actuellement, 700 000 voyageurs (hors métro et RER) transitent chaque jour par la gare. Or, ils seront 100 000 de plus en 2024 avant d’atteindre le chiffre de 900 000 en 2030, soit une augmentation de près de 30% en une décennie.

Dans cette optique, l’intermodalité des transports s’inscrit au cœur du projet. Bus, métro, RER, trains longue distance ou de la vie quotidienne, tous les flux sont  repensés, l’ensemble des espaces de la gare SNCF réaménagé.

L’ambition première ? La fluidité de circulation au sein de cet immense carrefour urbain par la dissociation des flux. En atteste l’un des chantiers les plus spectaculaires: la construction d’un tout nouveau batiment afin d’accueillir un vaste terminal de départ sur 5 étages.

Plus de 600 millions d’euros de budget

À quoi ressemblera la nouvelle gare du Nord ?

À la fin des travaux, prévue pour en décembre 2023, la gare du Nord disposera :

  • d’un nouveau terminal de départ doté d’une galerie de 14 mètres de large et de 300 mètres de long (une nef lumineuse abritant services, commerces et offres ferroviaires)
  • d’une nouvelle façade donnant sur la rue du Faubourg Saint-Denis et offrant via une nouvelle eco-station bus un accès direct au terminal de départ
  • d’un terminal Eurostar agrandi
  • d’une accessibilité nettement améliorée avec 2,5 fois plus d’ascenseurs (55 au total), d’escaliers mécaniques (105 en tout) et d’espaces de circulation (de 15 000 m2à 37 000 m2)
  • de 7 700 m2 d’espaces verts et de 3 200 m2 de panneaux photovoltaïques
  • de 5 500 m2 d’espace de coworking
  • de 1200 places de stationnement pour les vélos
  • d’une piste de trail d’1 km de long et autres équipements sportifs : padel, basket, golf
  • d’une salle de spectacle de 1 600 m2
  • d’une académie européenne de la culture de 2 000 m2