Découvrez les tournages réalisés avec SNCF

Découvrez plus en détail l’étendue de nos prestations pour le cinéma, les documentaires ou la publicité à travers la description de tournages passés.

L’aventure SNCF d’Adèle Blanc-Sec

En août 2009, Luc Besson fait son retour derrière la caméra pour tourner les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec.

Le réalisateur français fait part à SNCF de sa volonté de filmer l’arrivée en train à Paris du personnage principal. Mobilisant plus de 160 personnes, le tournage s’effectue sur quatre jours, dans quatre lieux différents.

Au 1er plan, la locomotive à vapeur est filmée à Longueville en Seine-et-Marne, avant d’être incrustée au montage sur les voies de la Gare Saint-Lazare, au 2nd plan. L’héroïne descend du train en Gare d’Austerlitz au 3e plan, avant de sortir sur le parvis de la Gare du Nord en dernier plan.

Ce tournage aura nécessité une organisation exceptionnelle.

Au service du cinéma, de la publicité et de la mode

Nombreux et variés sont les projets audiovisuels qui font appel au pôle Cinéma & Tournages :

  • le cinéma et les fictions TV (Intouchables, Bienvenue chez les Ch’tis, Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, Mission impossible, etc.)
  • les publicités et shootings (Chanel, B for Bank, Vuitton, Ville de Metz, Peugeot etc.)
  • les documentaires et émissions TV (Top Chef, Nouvelle Star, Des racines et des ailes, etc.)

La Gare de Paris-Nord portée à l’écran

En septembre 2013, le film Gare du Nord fut un défi de taille pour les équipes SNCF et la réalisatrice Claire Simon. 

La préparation du film a nécessité deux ans de travail jalonnés de rencontres avec les cheminots et les voyageurs. Les acteurs François Damien, Nicole Garcia, Reda Kateb et Monia Chokri ont par la suite investi la gare pendant 2 mois, afin de tisser le scénario du film parmi les 500 000 voyageurs quotidiens.

Pour s’adapter à la vie de la gare, le tournage s’est déroulé avec une équipe réduite de dix personnes. La scène la plus compliquée à réaliser, fut celle d’une manifestation d’infirmiers descendant sur les voies. Elle a mobilisé 5 à 6 voies un samedi entre 12h et 16h… Pour ne pas gêner le trafic, les heures de pointe ont été évitées.