Plongez dans l’histoire mythique de l’Orient-Express

Comme Ernest Hemingway, Coco Chanel et Agatha Christie, embarquez dans ce train unique grâce au documentaire « Orient-Express, le voyage d’une légende ». Diffusé samedi 16 mars sur Arte, ce film a rassemblé 1 million de téléspectateurs. Il est disponible en replay sur arte.tv jusqu'au 22 mars.

À la recherche des voitures perdues du palace sur rail

Réalisé à partir de témoignages d’historiens, d’écrivains, de restaurateurs et de collectionneurs de trains anciens, ce documentaire signé par Louis-Pascal Couvelaire vous plonge dans l’atmosphère unique de l’Orient-Express. Comment ? En suivant Arthur Mettetal, spécialiste du « roi des trains », dans sa recherche de voitures perdues, disséminées à travers le temps et l’Europe.

Percez ainsi les secrets du train mythique, accompagné par la voix de l’acteur Charles Berling, grâce à des images d’archives, des reconstitutions en 3D et des scènes de fiction tournées dans d’authentiques voitures restaurées.

Retrouvez le documentaire en replay sur arte.tv

Vidéo : Orient Express, le voyage d’une légende

Bien plus qu’un train

Artistes, têtes couronnées, marchands et même espions se sont côtoyés dans les couloirs feutrés de ce train né du pari fou de l’entrepreneur belge, Georges Nagelmackers : relier la capitale française à celle de l’Empire Ottoman. Le 4 octobre 1883, l’Orient-Express quitte ainsi la gare de Strasbourg à Paris (future Gare de l’Est) pour son premier voyage vers Constantinople, l’actuelle Istanbul.

Mata-Hari, Joséphine Baker ou encore Albert Einstein et Agatha Christie, qui y imagine « Le crime de l’Orient-Express », ont notamment façonné la légende de ce train unique. Il fut le seul à pouvoir franchir le Rideau de fer durant la Guerre Froide avant que la fin de la traction des locomotives à vapeur et la démocratisation du voyage en avion ne sonnent son glas en mai 1977.

En savoir plus sur l’Orient-Express

  • Le premier voyage en train à destination de Constantinople traverse l’Europe jour et nuit. Georges Boyer, du Figaro, raconte : « En 76h au lieu de 111, nous avons accompli le trajet de Constantinople à Paris dans des conditions de confort absolu. »

  • Symbole de luxe et de raffinement, l’Orient-Express a transporté, durant près d’un siècle, des figures telles que le roi Ferdinand de Bulgarie, l’écrivain Léon Tolstoï ou encore l’actrice Marlene Dietrich.

  • Subtil mélange d’innovation et d’élégance, les voitures sont équipées de chauffage central, eau chaude et éclairage au gaz. Bronze, cuivre, bois et marbre font, entre autres, partie des précieux matériaux utilisés pour habiller l’intérieur.

  • Dans les années 1920, la Compagnie Internationale des Wagons-Lits fait appel au Maître verrier René Lalique et au décorateur René Prou pour l’aménagement de certaines voitures. L’Orient-Express devient ainsi un terrain d’expression de l’Art déco.

  • Durant l’hiver 1929, le train s’enlise à 100 km d’Istanbul. La nourriture manque rapidement. Des voyageurs partent chasser le loup et la rumeur raconte que l’animal aurait même était au menu… Un chasse-neige arrivera finalement 5 jours plus tard.

1/5