Alban Cochet et Michael Lepreux

Un duo de choc contre les chocs ! La formule, certes un peu facile, résume bien le succès de ce tandem qui officie au Technicentre Industriel Picardie. Retour sur une innovation faite maison.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 4 min.

Métal contre métal

Plantons le décor de notre histoire : Tergnier dans l’Aisne, et plus précisément au Technicentre Industriel Picardie (TIP). Dans ce haut lieu de la maintenance ferroviaire, on a affaire à un problème de conformité de stockage au parc essieux. Le genre de complication qui peine à être solutionnée.

Explication : lorsque lesdits essieux sont entreposés les uns derrière les autres sur les voies de stockage, ils se touchent lors de leur mise en place. Or, métal contre métal, ça ne fait pas bon ménage. Résultat, un agent a la charge de veiller à ce que les essieux ne se touchent pas afin de respecter les préconisations en la matière.

Un boulot à temps plein, sans parler de la pénibilité de la tâche, dans la mesure où ce dernier doit constamment se baisser afin de replacer les cales. Or, malgré toutes ses précautions, certains essieux subissent encore des chocs. Et, fatalement, côté conformité, ça coince.

Michel Lepreux

  • 2003

    Chef agent logistique Mouvement au TIP

  • 2014

    Chef de manœuvre au technicentre des Ardoines

  • 2016

    Agent logistique Mouvement au TIP

  • 2018

    Référent infra-sites et agent logistique au TIP

Un croquis sur un coin de bureau

Fort heureusement, tout ça, c’était avant. Michael Lepreux avait cette piste en tête car ce souci le minait, puis, un jour, il l’a dessinée. Un croquis laissé sur un coin de bureau... Son manager est tombé dessus, et a trouvé l’idée géniale. D’une simple ébauche est née LA solution.

Michael, agent de mouvement et référent infra-sites au TI Picardie, a solutionné ni une ni deux le « couac » en inventant un intercalaire d’essieux en bois. Cette pièce, posée sur les boîtes, vient s’intercaler entre deux essieux et permet ainsi d’éviter le choc en faisant tampon. Munie d’une poignée de transport, elle est ultra légère et se manipule facilement à la main. Imaginée, dessinée, conceptualisée en interne, elle est de surcroît réalisée à base de chutes de bois récupérées au technicentre. Carton plein.

Alban Cochet

  • 2012

    Mutation à la manœuvre « Essieux » au TIP

  • 2016

    Passage du concours Qualification E et nommé ADPX¹ magasin au TIP

  • 2017

    Obtention Qualification E et nommé DPX² magasin en 2018

  • 2020

    Nommé DPX²

Et là encore, « one point »...

Et comme une bonne idée en amène souvent une autre, c’est son collègue Alban Cochet, à l’époque DPX2  en charge du stockage essieux, qui a réglé le souci de conformité en imaginant la solution complémentaire contre le choc des essieux sur la butée métallique en bout de voie. Il a pensé qu’une gaine thermorétractable moulée sur la butée pouvait faire office « d’amortisseur ». Après moults essais infructueux, décision est prise de faire adhérer définitivement cette gaine, de façon à ce que la protection ne s’envole plus au moindre contact un peu trop brusque.

Là encore, une solution efficace et à petit prix. À eux deux, Alban et Michaël ont ainsi résolu un souci majeur au sein du technicentre. Alors pourquoi ne pas présenter ces deux innovations aux Trophées régionaux Léonard ? C’est ce qu’ils ont fait. Et là encore, « one point » puisque l’invention combinée a reçu le premier prix. Comme quoi, une idée nourrie dans un coin de cerveau peut trouver preneur sur un coin de bureau …

1 Assistant Dirigeant de ProXimité. Il assiste le DPX dans ses missions quotidiennes.

2 Dirigeant de ProXimité, placé sous l'autorité directe du dirigeant d'unité opérationnelle (DUO) ou du chef d'unité de production (CUP), le DPX est un manager de terrain. Il assure le premier niveau d'encadrement opérationnel des équipes.