Le coaching « made in SNCF »

Toquer à la porte de Marielle, c’est vouloir remédier aux soucis qui jalonnent parfois sa vie professionnelle. Rencontre avec une faiseuse de « mieux-être » au travail.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 5 min.

Les jambes qui flageolent lors d’une prise de parole en public, de nouvelles responsabilités à endosser, un défi professionnel à relever…. Marielle Guery peut vous accompagner. Formée au coaching individuel et collectif, donc à l’écoute et au questionnement, elle a pour métier celui de référente accompagnement individuel .

Son rôle auprès des collaborateurs de la direction du Matériel ? Ouvrir des perspectives, élargir le champ des possibles, aider celui ou celle qui la sollicite à trouver ses propres leviers afin de s’extirper d’une situation jugée inconfortable.

La « cellule coaching »

Dans le bureau de Marielle Guery, les craintes, les inquiétudes, les difficultés sont écoutées longuement et travaillées en profondeur. Un seul objectif : aider la personne à développer de nouvelles postures et à adopter des façons de faire plus efficaces. Dit autrement, prendre le recul nécessaire pour appréhender les épreuves avec plus de sérénité. Facile sur le papier, plus ardu pour ce qui est de la pratique. Mais, il semble bien que Marielle Guery ait de la ténacité à revendre.

Depuis 2013 donc, elle détient cette casquette de référente accompagnement individuel à la Direction du Matériel. Elle travaille au sein d’une « cellule coaching » créée pour apporter un soutien personnel à tout agent qui le demande, qu’il soit manager (DPX -Dirigeant de Proximité), membre d’un CODIR (Comité de Direction), chef de projet, ou alors agent du Matériel, par le biais du coaching collectif, du co-développement, de la médiation ou du conseil.

À chaque problème, sa solution

Pour ce qui est de l’accompagnement individuel, son mode opératoire est immuable : examiner en préambule la demande avec l’agent, afin de poser clairement la problématique, d’installer une relation de confiance et de définir ensemble l’objectif à atteindre. Marielle Guery construit et propose ensuite une réponse personnalisée : une fois le processus lancé, elle revêt sa casquette de coach interne. Elle s’appuie également sur le réseau des « Coachs Internes Référencés » de l’Entreprise. S’enchaînent alors plusieurs séances pour mettre en œuvre des actions concrètes afin que s’opère le changement attendu.

Vous avez demandé un coach ? Ne quittez pas, Marielle va prendre votre appel. Et elle y répond avec une rigueur et un enthousiasme incontestables. En se focalisant sur les points de progrès souhaités, elle identifie les leviers possibles, de son ressort ou non. Si la problématique le nécessite, Marielle peut orienter l’agent vers un coach externe référencé par l’entreprise. Si cela relève d’un autre domaine, elle redirige la personne vers la bonne compétence.

Certains hiérarchiques sont “bluffés” de voir les développements, les transformations, les changements de posture de leurs collaborateurs et leur pérennité.

Marielle Guery

Retrouver de l’envie dans son quotidien

Les  seules conditions pour être coaché par Marielle : d’une part, que la personne soit engagée et volontaire ; d’autre part, qu’elle soit prête à entendre et à accepter ce qui va se dire pendant les séances, dans un cadre de confidentialité. Elle accompagne le « coaché » dans sa réflexion introspective afin de l’aider à mieux cerner et  comprendre ce qui se « joue » pour lui. Ce  coaching « made in SNCF », soumis au secret professionnel, dure 6 à 9 mois. « C’est un espace-temps confidentiel et sécurisé où l’agent  peut se dévoiler » confie-t-elle.

Son objectif principal ? L’autonomie du « coaché » afin qu’il retrouve du confort et de l’envie dans son quotidien professionnel. Tout est mis en  œuvre pour apporter de manière individualisée, une réponse sur mesure à la problématique rencontrée. Marielle Guery ne donne pas de conseils, elle pose des questions… Celles qui permettent de se questionner soi-même, de serecentrer sur soi et, in fine, de comprendre ce qui se passe. Créer un « électrochoc » dans l’optique de dénouer une tension interne, d’éclaircir une situation qui jusque-là semblait bien sombre, pouvoir enfin l’aborder sous un autre angle. Cette prise de conscience permet au « coaché » d’opérer des changements profonds et surtout durables. Pour cela, Marielle Guery guide la personne, lui permet de trouver des points d’ancrage en s’appuyant, entre autres, sur ses valeurs personnelles.

  • 2002

    Sort de l’Ecole Nationale de Gestion des Ressources Humaines (ENGRH)

  • 2005

    Animatrice référente de la démarche managériale « Profession RRH » (jusqu’en 2008)

  • 2016

    Obtient la certification de Senior Practitioner Coach Mediat-Coaching

  • 2019

    Obtient la certification de superviseure des professionnels de l’accompagnement ID SUP

Une déontologie et une éthique solides

Depuis qu’elle coache, Marielle Guery rencontre toutes sortes de problématiques, de profils, mais pour chacun d’entre eux, la finalité recherchée demeure toujours la même : avoir une plus grande ouverture d’esprit, gagner en efficacité et en confort au quotidien. « Certains hiérarchiques sont “bluffés” de voir les évolutions, les développements, les transformations, les changements de posture de leurs collaborateurs et leur pérennité » témoigne-t-elle avec fierté. Quant aux « coachés » eux-mêmes, ils lui confient souvent : « J’ai vécu un avant, puis une prise de conscience et enfin un après coaching…. ».

Voilà sa principale mission, et pas des moindres : donner l’envie d’agir différemment aux agents qui le désirent. Nous l’aurons compris : pour se lancer dans un coaching, mieux vaut être prêt à faire face à un miroir « grossissant », à se confronter à sa propre image et ses zones d’ombre. Pour autant, une chose est sûre : lorsque l’on s’engage dans un coaching avec Marielle Guery, on a d’ores et déjà quelques repères rassurants. Elle le confirme : « Je suis garante d’un cadre et d’un processus sécurisants et fiables qui s’adossent à une déontologie et une éthique solides ». Depuis 2020, Marielle a d’ailleurs complété sa panoplie en devenant superviseure de professionnels de l’accompagnement, ce qui renforce encore sa pratique.