Yohann Postel

Passionné des systèmes complexes, Yohann Postel surveille, anticipe et rend compte de l’avancement technique du RER NG avec détermination et engouement. Immersion dans les entrailles de ce projet d’envergure aux côtés de son référent technique.

Mis à jour le

Lecture 3 min.

Telle une vigie perchée le mât de son navire, Yohann Postel veille au bon déroulement de toutes les phases techniques du projet de RER Nouvelle Génération (NG). Passionnée par son métier, notre sentinelle assure sa mission entre le Centre d’Ingénierie du Matériel (CIM) au Mans  et le plateau RER NG situé à Saint-Denis. Épaulé par une équipe technique basée au CIM, Yohann assure que le travail réalisé par le groupement d’industriels Alstom/Bombardier, en charge de la construction du RER NG, est conforme au cahier des charges de la SNCF.

« Être au contact des sachants »

Aménagements, freins, bogies1… Chaque élément constitutif du train est ainsi analysé sous la supervision de Yohann. Les sujets sont multiples et touchent aussi bien la mécanique, l’électronique que le logiciel. Ce n’est pourtant pas son cœur de métier mais Yohann ne conçoit pas de seulement surveiller. À l’évidence, Il aime « mettre les mains dans le cambouis ». Mais alors, il faut s’y connaitre un minimum non ? Oui, et c’est aussi une des forces de Yohann : en plus de s’intéresser à tout, il a l’avantage d’assimiler rapidement.

Yohann s’appuie notamment sur ses compétences en ingénierie des systèmes acquises au fil de ses expériences professionnelles. Savoir faire le lien entre chacun des systèmes, lui permet de déboutiquer certains cas d’école complexes à résoudre.  « J’aime être au contact des sachants et comprendre de manière macro l’ensemble du sujet technique du train. Je reformule au besoin, et j’oriente l’analyse pour trouver des compromis et ainsi challenger nos équipes et l’industriel », souligne-t-il. Là est toute la complexité et la richesse de son poste.

Travailler dans une entreprise qui permet de réduire l’empreinte carbone de notre société, le tout au sein d’une équipe pluridisciplinaire et motivée, est une grande fierté.

Yohann Postel, référent technique sur le projet RER NG.

Une équipe pluridisciplinaire, compétente et motivée

Un travail qu’il mène de concert avec Olivier Rodenburg, son homologue du groupement Alstom/Bombardier. « Dès la signature du marché, nous avons aussitôt tissé une relation de confiance, de transparence et d’intégrité » témoigne-t-il. Les échanges sont quotidiens pour suivre l’avancement du projet et identifier le plus tôt possible les points sensibles et définir les meilleurs compromis.

Deux à trois jours par semaine, Yohann s’entoure également des ingénieurs du CIM ; un moment d’échanges privilégié et capital pour réaliser les points d’avancement, identifier et comprendre les sujets critiques, définir la manière de les traiter. Le reste de la semaine est consacré à sa présence sur le plateau : ce noyau central regroupe tous les corps de métier du projet côté SNCF et côté groupement d’industriels. Il y retrouve notamment le responsable de lot du Soutien Logistique Intégré, Yannick Perraud, avec qui les points sont tout aussi primordiaux pour piloter et / ou arbitrer certains sujets de maintenabilité comme peuvent l’être la dépose des unités de frein, ou encore la dépose des poutres capteurs sur le bogie1.

  • 1998

    débute sa carrière pro chez SAGEM et travaille à la mise au point de moteur de motos

  • 2009

    intègre à la SNCF, au CIM en tant que responsable d’unité – performances train

  • 2014

    devient responsable de lot technique sur le projet RER NG

  • 2017

    lancement de la phase de conception avec le groupement d’industriels Alstom / Bombardier

Innover pour le RER de demain

Les missions de Yohann ne s’arrêtent pas là. Il assure le reporting auprès du chef de projet et l’accompagne dans la prise de décision. Il assiste aussi le directeur du plateau RER NG et la maîtrise d’ouvrage Transilien dans la définition de la stratégie d’admission auprès de l’autorité nationale de sécurité, l’organisme qui délivre les fameux sésames, comme l’autorisation de circulation.

Et ce n’est pas fini… Son autre casquette est l’innovation. Avec les équipes du Centre d’Ingénierie du Matériel, ils cogitent, mûrissent des idées et proposent des solutions pour implémenter des fonctions innovantes sur RER NG. La surveillance cabine en fait partie : il s’agit de filmer et d’enregistrer le son de la cabine de conduite … un peu comme la boîte noire dans l’aéronautique.

1 Un bogie (ou boggie) est un chariot situé sous un véhicule ferroviaire, sur lequel sont fixés les essieux (et donc les roues).