Crédit photo en-tête de page : Maxime Huriez / SNCF

Yonnel Giovanelli : rencontre avec le « papa » de l’exosquelette

Notre responsable ergonomie à co-développé un exosquelette pour nos ateliers. Ce concentré de technologies soulage nos agents au quotidien en leur évitant le port de charges lourdes et les postures pénibles. 

Publié le

Lecture 4 min.

« SHIVA Exo », l’exosquelette de Yonnel Giovanelli au service de nos agents

Reprofilage des essieux, soudure de pièces lourdes... Le travail physique, et les causes potentielles de troubles musculo-squelettiques qui en découlent, restent une réalité pour nombre de nos salariés, en particulier dans le domaine du Matériel (ponçage, câblage, charges lourdes, etc.). Mais Yonnel Giovanelli, responsable du pôle ergonomie et FOH1 au campus Campra de Saint-Denis, a peut-être trouvé la solution : l’exosquelette.

Cette sorte de ceinture dotée de bras mécaniques et baptisée « SHIVA Exo », en référence à la déesse indienne, permet de faciliter le maintien des bras en l’air, la flexion du dos, l’extension des cervicales, le port d’outils ou les diverses manipulations. Bref, de diminuer la pénibilité propre à la manutention et aux postures difficiles.

Du prototype aux technicentres

« Papa » de l’exosquelette, Yonnel Giovanelli a eu le temps de mûrir son innovation depuis son arrivée, en 2005, au sein de notre Groupe. Comment un agent saisit-il ses outils ? Comment s’installe-t-il à son bureau ? Le diplômé en ergonomie a passé au peigne fin les mouvements de ses collègues afin de les décrypter au mieux.

Dès 2016, il travaille sur un prototype avec ses équipes de la direction du Matériel et en partenariat avec la start-up « Ergosanté Technologie ». Maquettes, réunions avec des agents mais aussi des ergonomes, des ingénieurs, des biomécaniciens et des médecins… Trois ans de test pour aboutir à l’exosquelette dans sa version définitive. L’étape suivante est l’obtention d’une certification européenne afin que tous nos technicentres puissent l’acquérir.

« On n’est pas dans l’homme augmenté mais dans l’homme préservé »

Mais si les nouvelles technologies d’assistance physique évoluent à vitesse grand V, pas question pour Yonnel Giovanelli de faire de nos agents des Iron Man. « On n’est pas dans le registre de l’homme augmenté mais dans celui de l’homme préservé », explique-t-il. Et notre ergonome de rappeler : « il faut rester vigilant, car on ne connaît pas encore les conséquences à long terme des exosquelettes ». 

Vidéo : Exosquelette - #InnovMat2019 #SNCF

1 Facteurs Organisationnels et Humains. Ce pôle a pour objectif d’innover en matière de sécurité auprès des dirigeants de proximité (DPX), des experts des pôles sécurité, ainsi que des agents d’exploitation des établissements de la circulation ferroviaire, en renforçant leur capacité d’anticipation des situations à risques et leurs compétences en analyse des incidents.

2 Le Réseau Synapses réunit près de 500 experts scientifiques et techniques de l’ensemble du Groupe. Son objectif est de favoriser l’innovation et la recherche par des actions collectives, mais aussi d’assurer la pérennité et le développement d’expertises clés pour l’avenir de SNCF dans des domaines tels que l’intelligence artificielle, la data, l’ingénierie système ou l’exploitation.