Crédit photo en-tête de page : Clara Ferrand

Avec EMA, les gares au service des mobilités douces et partagées dans les territoires

Grâce au déploiement d’espaces de mobilité augmentée dans nos gares, nous souhaitons favoriser le recours aux mobilités durables et partagées pour vos courts trajets et tripler la part modale du vélo dans vos déplacements d’ici 2024. 

Mis à jour le

Lecture 5 min.

Nos gares au service des mobilités douces et partagées

Saviez-vous que les deux tiers de nos déplacements urbains font moins de 3 kilomètres ? Une distance théoriquement réalisable à pied ou à vélo. Et pourtant, 60% de ces courts trajets s’effectuent à l’aide de voiture individuelle. À l’heure où les mobilités douces sont plus que jamais un enjeu de société, notre Groupe a ainsi lancé un vaste programme d’aménagement d’« espaces de mobilité augmentée » (EMA).

Son objectif : développer le recours aux mobilités actives (vélo, marche, skate, trottinette, etc.) et partagées (covoiturage) pour vos trajets vers et depuis nos gares. Comment ? « En y élevant la qualité des équipements et des services qui favorisent ces pratiques et ramènent vers le train », explique Carole Tabourot, directrice de l’expérience client et des services en gare chez SNCF Gares & Connexions.

C’est quoi un espace de mobilité augmentée ?

Un EMA doit combiner plusieurs solutions pour améliorer le niveau de service de la gare et s’adapter aux besoins spécifiques du territoire et des voyageurs :

  • une offre de stationnement adaptée aux dimensions et à la valeur de tous les engins de mobilité individuelle (du skate à la trottinette jusqu’au vélo à assistance électrique)
  • des services additionnels dédiés à toutes les mobilités actives, et dont le confort est amélioré (la mise en place d’une station de réparation et de gonflage de vélo ou de consignes sécurisés pour les affaires des cyclistes, par exemple)
  • des bornes de rechargement pour les batteries des vélos à assistance électrique (sur consigne ou en libre-service)
  • récompenser la pratique du covoiturage par la réservation de places de stationnement dédiée au plus près de la gare

Des solutions adaptées aux gares des petites et moyennes villes

Analyse des accès à la gare, des usages des voyageurs, de la topographie des lieux… SNCF Gares & Connexions a procédé à un diagnostic de 224 gares de petites et moyennes villes de France, avec l’appui des collectivités territoriales concernées, pour :

  • lever les freins à la pratique des mobilités douces (crainte du vol de vélo, dangerosité des parcours urbains pour les cyclistes et les piétons…)
  • élever le niveau de service pour tous les modes d’accès à la gare
  • favoriser la pratique du covoiturage sur les courtes distances

224

gares de petites et moyennes villes diagnostiquées dans le cadre du programme EMA

Covoiturage et vélos à l’honneur dans les gares d’Uckange et de Colomiers

La démarche a déjà trouvé son illustration concrète dans certaines gares.

  • C’est notamment le cas à Uckange (Moselle) où une partie du parking a été réservé au covoiturage. Son accès exige de présenter 2 titres de transport aux bornes situées de part et d’autre du véhicule pour attester de la présence d’un passager au moins. Positionnée au plus près du bâtiment de la gare, cette zone réservée a réduit le temps de stationnement et d’accès au train des voyageurs pratiquant le covoiturage.
  • À la gare de Colomiers (Haute-Garonne), des arceaux connectés ont été déployés sur les places de stationnement réservées au covoiturage. Côté vélo, un abri collectif sécurisé, des box individuels et une station de réparation sont dorénavant accessibles aux voyageurs. Un parking à trottinettes et des consignes avec prises électriques ont également été implantés.

  • Un abri à vélo collectif sécurisé à la gare de Colomiers

  • Vue de l’intérieur de l’abri vélo sécurisé de la gare de Colomiers

  • Les box individuels sécurisés de la gare de Colomiers

  • L’espace micro-mobilité de la gare est composé d’un parking sécurisé à trottinette et de consignes avec prises électriques.

1/4

Vous interpeller par une signalétique, elle-aussi, augmentée

Changer nos usages est aussi une affaire de perception. Voilà pourquoi nous travaillons aussi au déploiement de signalétique augmentée dans les gares. Le but ? Vous guider de manière lisible et efficace vers les zones et services de mobilité douce ou partagée depuis votre train et connaître, en temps réel, le nombre de places de stationnement disponibles en covoiturage ou pour votre vélo.

Développées avec les partenaires institutionnels locaux, des cartographies spécifiques sont également à l’étude dans les gares diagnostiquées pour vous indiquer le temps de parcours, à pied ou en vélo, vers les principaux points d’intérêts de la ville où vous vous situez (hôpital, administration, entreprises, sites touristiques, etc.)

Tripler la part modale du vélo dans vos déplacements d’ici 2024

Soutenue par le ministère de la Transition écologique et solidaire dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie1, notre programme d’installation d’EMA dans les 224 gares diagnostiquées doit s’achever en 2023. Il sera, par la suite, étendu à d’autres territoires avec l’ambition de tripler la part modale du vélo dans les déplacements d’ici 2024, conformément à l’objectif poursuivi par la loi d'orientation des mobilités du 24 décembre 2019.

En savoir plus sur la loi d’orientation des mobilités

L’objectif est de tripler la part modale du vélo dans les déplacements d’ici 2024

Un challenge pour des solutions innovantes et ambitieuses

Pour faire appel à toutes les bonnes idées, nous avons lancé le challenge Green Connexions. Plus de 70 start-up ont envoyé leurs projets d’innovation, destinés à favoriser l’accès des modes doux à la gare. Le concours a été divisé en 3 thématiques :

  • favoriser l’accès à des modes de mobilité partagée
  • développer des infrastructures pour tous les modes propres
  • développer des solutions intelligentes pour garantir une information voyageurs fiable

3 projets récompensés

Un abri multiservices construit sur d’anciens conteneurs maritimes

Aménageable selon les besoins et les usages, Mobilipod est un abri sécurisé, multiservice, modulaire et connecté. Conçu par la société Nielsen Concept, il est fabriqué à base de conteneurs maritimes donc ultra résistants aux chocs, intempéries, dégradations.

Un service de vélos électriques partagés

Avec Zoov, accédez à des vélos électriques en libre-service grâce à une application dédiée. Grâce à un système de parkings compacts et d’attaches aimantées, une seule borne suffit pour accueillir jusqu’à 20 vélos. Un système innovant de recharge par induction permet un partage de l’énergie entre les vélos accrochés à la station.

Un agrégateur de données sur les mobilités partagées

Grâce au système d’analyse des usages de vos services de mobilités partagées à proximité immédiate des gares avec l’outil City Dive de Fluctuo, SNCF Gares & Connexions, et les différents opérateurs de mobilité en gare, pourront améliorer la disponibilité, la visibilité, la mise en place et l’usage de ces services.

En savoir plus

1 Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), créé en 2006, repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposées par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie. Ceux-ci doivent ainsi promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès des consommateurs d’énergie : ménages, collectivités territoriales ou professionnels. Au 1er janvier 2018, le dispositif est entré dans sa 4e période d’obligation pour une durée de 3 ans.

En savoir plus