Crédit photo en-tête de page : Yann Audic / SNCF

Poussez les portes de la gare de Rennes

Désormais desservie par deux lignes de métro, après l'ouverture au public de la ligne B le 20 septembre 2022, le pôle d'échanges multimodal de Rennes est aussi un geste architectural fort. Découvrez en images cet édifice à l’allure singulière, conçu comme un hommage à la Bretagne.

Publié le | Mis à jour le

Principal nœud d'échanges multimodal, où les voyageurs peuvent facilement se diriger vers le mode de transport le mieux adapté à leur trajet, la gare de Rennes renforce encore son offre à destination des usagers des transports de la ville bretonne. En effet, la station « Gares » assure, depuis le 20 septembre, l'interconnexion entre la ligne A et la nouvelle ligne B du métro automatique. 

La gare de Rennes accueille par ailleurs : 

  • les trains TGV INOUI
  • les TER BREIZHGO
  • les lignes de bus C1, C2 et 11
  • des parkings et stations de vélo en libre-service
  • une station de taxis
  • un parking voiture

Une nouvelle ligne de métro pour des déplacements plus faciles

L' ouverture au public de la ligne B du métro de Rennes métropole, qui doit relier le sud-ouest (Saint-Jacques de la Lande) au nord-est (Cesson-Sévigné) de la capitale bretonne en 21 minutes, a eu lieu mardi 20 septembre 2022. Ce nouveau métro automatique léger, baptisé Cityval, devrait transporter 110 000 voyageurs par jour sur les 15 stations de la ligne avec une rame toutes les 67 secondes aux heures de pointe.

En savoir plus sur la ligne B

La forêt de Brocéliande en plein centre-ville de Rennes

Avec sa toiture transparente suspendue au-dessus d’une forêt d’arbres de métal et de bois, la gare de Rennes rappelle la mystérieuse brume de Brocéliande... Porte d’entrée de la Bretagne, le pôle d'échanges multimodal affiche fièrement son identité régionale. Son architecture unique a été imaginée par notre agence AREP, filiale de Gares & Connexions, en lien avec l’équipe d’urbanistes-paysagistes FGP/TER.

De l’utilisation de matériaux innovants1 à la création d’une colline végétalisée faisant le lien entre le nord et le sud des voies ferrées, la gare métamorphosée de Rennes incarne à elle seule une nouvelle vision de la ville et du pôle d’échanges multimodal.

En savoir plus sur AREP

  • Espace de rencontre mêlant terrasses, cheminements piétons, vélos et végétation, le nouveau pôle d’échanges multimodal rennais s’inscrit plus largement dans le projet urbain EuroRennes. Métro, bus, car, vélo ou encore TER et TGV s’y croisent.

  • Pensé comme un nuage de brume au-dessus de la forêt de Brocéliande, le toit de la gare de Rennes laisse passer la quasi-totalité de la lumière naturelle à l’intérieur de l’édifice. Le soir venu, des milliers de leds éclairent le bâtiment.

  • 18 arbres métalliques et 80 branches soutiennent la charpente et les passerelles aériennes de la gare. La lumière naturelle qui irrigue le bâtiment se mêle au bois, chaleureux et rassurant.

  • La quinzaine de commerces installés au sein du pôle d’échanges multimodal en font un lieu de vie à part entière où les voyageurs peuvent savourer quelques-unes des plus fameuses spécialités bretonnes.

  • 3 niveaux structurent le nouvel ensemble. Un espace lumineux et épuré accueille les voyageurs au départ et à l’arrivée de leurs trains situés au niveau du dessous. Enfin, le pôle intermodal, en sous-sol, permet notamment de rejoindre le métro.

  • Du mobilier design et ergonomique facilite l’attente des voyageurs et s’intègre harmonieusement avec les lignes du nouvel édifice.

  • L’accessibilité de la gare a été largement revue et améliorée par la création de 20 escalators, 14 escaliers et 10 ascenseurs.

  • L’accès entre les différents quais est, lui aussi, facilité pour les personnes à mobilité réduite avec des passerelles et des ascenseurs.

  • Plus qu’une gare, le pôle d’échanges multimodal breton s’intègre dans l’ambitieux projet urbain EuroRennes qui vise à transformer et à dynamiser le centre-ville de Rennes.

1/9

130 000 voyageurs attendus chaque jour d’ici 2023

1 Comme l’éthylène tetrafluoroethylene (ETFE). Ce nouveau matériau, performant du point de vue de l’isolation thermique, se distingue par un apport de lumière naturelle très important (96% des UV le traversent).