Publié le

Suppression d’un passage à niveau dans l’Hérault

À Baillargues, dans l’Hérault, le passage à niveau, classé prioritaire, est en cours de suppression. De grande ampleur, les travaux s’achèveront en septembre 2018, soit un an après le commencement du chantier.

Installation d’un pont-rail à Baillargues

Pour remplacer le passage à niveau situé à Baillargues, au croisement de la route départementale 26 et de la ligne ferroviaire Nîmes-Montpellier, un ouvrage dénivelé, dit « pont-rail » est en cours de construction sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau. Ce pont-rail permettra, à terme, le passage de la route sous la voie ferrée.

Une nouvelle portion de route de 700 m de long sur 9 m de large va donc être créée  pour les voitures, les poids lourds et les bus. Un trottoir surélevé est prévu pour le passage des piétons et des vélos.

Vidéo : Suppression du Passage à Niveau (PN33) de Baillargues

Le remplacement d’un passage à niveau

Il existe trois solutions pour remplacer un passage à niveau :

  • en mettant la route en impasse
  • en déviant la route vers un ouvrage de franchissement déjà existant
  • en créant un franchissement dénivelé sous ou par-dessus les voies (pont-route ou pont-rail)

En savoir plus sur les passages à niveau

Un remplacement prioritaire

La suppression du passage à niveau de Baillargues est considérée comme prioritaire par SNCF Réseau. En raison de son trafic, particulièrement intense, et du nombre d’accidents qui s’y sont produits depuis 2002.

Des correspondances facilitées

Parallèlement à cet édifice, le pôle d’échange multimodal (PEM), plateforme de connexion entre différents modes de transports, situé au sud de la ligne, va être agrandi sous maîtrise d’ouvrage de la Région Occitanie. Une gare routière et une extension du parking vont notamment être réalisées et les accès aux quais seront améliorés.

Consultez le calendrier des travaux

Le financement des travaux

Le coût total du projet s’élève à 9,5 millions d’euros, réparti entre les différents partenaires :

  • 49,2% à la charge de SNCF Réseau et de l’État
  • 23,3% à la charge du Conseil Départemental de l’Hérault
  • 13,7% à la charge de Montpellier Méditerranée Métropole 
  • 8,8% à la charge de la Région
  • 5% à la charge de la ville de Baillargues

 

Concertations préalables

Avant le lancement des travaux, le projet de suppression du passage a été l’objet de différentes procédures participatives :

  • d’une concertation préalable en 2014
  • d’une enquête publique du 28 novembre 2016 au 6 janvier 2017
  • d’une déclaration d’utilité publique le 16 mai 2017