Crédit photo en-tête de page : Elephant at work

De nouveaux protocoles sanitaires pour protéger nos équipes

Avec la reprise des chantiers, la sécurité de nos collaborateurs est plus que jamais un impératif absolu face à l’épidémie de Covid-19. Jean-Claude Larrieu, directeur général adjoint Sécurité et Sûreté de SNCF Réseau, détaille les mesures sanitaires spécifiques mises en place pour préserver la santé de nos équipes sur le terrain dans ces circonstances extraordinaires.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 2 min.

Face aux nouveaux risques liés au Covid-19, comment avez-vous adapté le quotidien des équipes afin de garantir leur sécurité sur les chantiers ?

Nous le savons tous, l’épidémie peut encore durer. Voilà pourquoi nous avons repensé nos gestes métier afin d’y inclure les mesures sanitaires synonymes de plus de sécurité. Nous avons ainsi créé à destination de nos collaborateurs des fiches de prévention des risques liés au Covid-19. Celles-ci couvrent plus de 110 situations professionnelles soit très spécifiques, telles que le travail sur les nacelles caténaires ; soit communes à plusieurs métiers comme les briefings sécurité.

Ces temps d’échanges sont donc organisés avant le lancement de chaque chantier ?

C’est un impératif. Évidemment, ces briefings sécurité sont effectués dans le strict respect des mesures de distanciation sociale.

N’oublions pas non plus que ces mesures nous apportent de nouveaux réflexes à même de nous protéger à l’avenir. En les appliquant, notre vulnérabilité à la grippe saisonnière, entre autres, ne devrait plus jamais être la même.

Cet effort et ce respect des nouvelles règles sanitaires est donc appelé à se prolonger dans la durée...

Nous aurons, en effet, à garder ce même niveau d’exigence sur les mesures sanitaires sans transiger sur la sécurité de l’exploitation et de nos agents. J’appelle nos collaborateurs à la vigilance mais aussi à la confiance et à la persévérance. Vigilance, parce qu’avec la reprise des chantiers les bonnes pratiques doivent revenir plus vite que les risques. Confiance, parce que nous pouvons éprouver une fierté collective : tout en maintenant les circulations essentielles, nous avons agi durant cette crise rapidement et avec sang-froid pour protéger la santé de tous. Persévérance, parce que nous nous inscrivons dans le temps long.

Nos collaborateurs ont donc un rôle essentiel à jouer dans la mise en place et le respect de ces nouvelles manières de travailler ?

Bien évidemment, c’est d’ailleurs pour cela qu’a été lancé l’Atelier Covid au début du mois de juin. Cette initiative est née d’un constat : dès le début de la crise, toutes nos équipes ont eu à s’adapter très vite. Il a fallu trouver des solutions immédiatement pour vivre et travailler avec le virus. L’Atelier Covid permet de les identifier et de les faire remonter pour mieux les partager.

De quelle manière ?

Les équipes aux idées les plus prometteuses sont accompagnées pour perfectionner leur projet et réaliser un prototype. Avec toujours un objectif : rendre les gestes barrières et toutes les mesures sanitaires plus simples et pratiques - et donc plus réalisables par tous dans la durée. Depuis le lancement de l’opération en juin, ce ne sont pas moins de 83 projets qui ont déjà été déposés et une vingtaine d’idées accompagnées.

Parmi celles-ci : un distributeur de gel hydroalcoolique sans contact, qui s’actionne à l’aide d’une pédale, déployé au sein de notre établissement industriel d’équipement de Moulin-Neuf à Chambly, ou encore une application baptisée PowerApps qui permet à nos agents de connaître la disponibilité des lieux collectifs, tels que les réfectoires, les salles de réunion ou les bureaux, et de limiter ainsi grandement les déplacements. Autant de preuve de la mobilisation et de l’inventivité de nos équipes.