Publié le

À Cuba, SNCF s’impose en chef de file du renouveau ferroviaire

À Cuba, une étape décisive vient d'être franchie. Le 16 mars dernier, à La Havane, les chemins de fer cubains ont scellé un accord majeur dont SNCF est la grande bénéficiaire.

Un accord décisif pour l’avenir du chemin de fer cubain

Le 16 mars 2018 marque une date essentielle dans l’implantation de SNCF à Cuba. L’Union de Ferrocariles de Cuba (UFC), l’Agence française de développement (AFD) et les ministères des Transports et du Commerce Extérieur cubains ont signé un « aide-mémoire » qui engage l’instruction d’une demande de prêt de 30 millions d’euros auprès de l’AFD.

Des projets ambitieux pour SNCF

Ce prêt devrait financer de nombreux projets dont :

  • la modernisation des ateliers de Camagüey (dédiés aux locomotives diesel) et de Luyano (maintenance des voitures)
  • la remise en état des locomotives
  • l’élaboration de leur ingénierie de maintenance
  • la rénovation de 28 voitures Mistral vendues par SNCF au début des années 2000

Sur ce total :

  • 5,5 millions d’euros sont dévolus à SNCF pour assister l’UFC dans la réalisation de ces opérations
  • 9 millions d’euros environ sont affectés aux ateliers de SNCF pour la réparation ou à la fabrication de pièces de locomotives et de voitures

Mot à mot

« Cuba est historiquement l’un des pays les plus ferroviaires au monde, en nombre de kilomètres de voies rapporté à la population. Les ambitions du gouvernement cubain sont très fortes et se déclinent notamment dans le lancement d’un programme quinquennal (2015-2020) qui vise à augmenter de 50% le trafic fret et à plus que doubler le trafic voyageurs. »

Dominique Vastel, directeur à la Direction International Groupe SNCF

L’expertise de SNCF reconnue à l’international

Cette nouvelle avancée consacre les efforts déployés par SNCF qui, depuis 2015, a multiplié les expertises, les séances de travail et les analyses dans ce pays. Le chemin de fer cubain représente un enjeu fort pour le Groupe. « Une référence dans ce pays peut aider à notre rayonnement et renforcer les synergies avec nos sociétés présentes dans cette région du monde, et notamment avec Systra, en Colombie, au Panama ou encore au Venezuela », a ainsi rappelé Dominique Vastel.